Déjà abonné ?  S'identifier
 


Diminuer la policeAugmenter la police Imprimer

Guide d'achat

Antivirus

Comment choisir son antivirus ?

Installer sur son ordinateur un logiciel de sécurité Internet est indispensable, même si aucun antivirus n'est 100 % infaillible. Mais encore faut-il choisir celui qui correspond le mieux à ses besoins.

Test Que Choisir : Comparatif Antivirus gratuits

antivirus.jpg

Surfer sur Internet n'est pas sans danger. Des millions de fichiers malveillants circulent sur le Web, cherchant à pénétrer sur un maximum d'ordinateurs connectés. Les virus perturbant les ordinateurs ou détruisant les données sont encore présents, mais, dorénavant, ce sont surtout les troyens et les logiciels espions qu'il faut craindre. Plus discrets (lire glossaire ci-dessous), ces programmes sont utilisés par les pirates pour récupérer sur les ordinateurs des particuliers et des entreprises toutes sortes de données personnelles (coordonnées bancaires, mots de passe, adresses e-mail...) utilisées à des fins malveillantes ou pour prendre le contrôle de l'ordinateur à distance. Ces logiciels espions peuvent se cacher au coeur de fichiers d'apparence anodine téléchargeables gratuitement sur le Web ou être dissimulés dans des pièces jointes. Il est également possible d'être infecté en surfant sur certains sites Internet, et même sur des sites très connus. Les pirates tentent aussi de récupérer des données personnelles par le biais du phishing, une technique basée sur l'envoi de courriels censés provenir d'un tiers de confiance (banque, site d'e-commerce, etc.) demandant à l'utilisateur de confirmer identifiants et mots de passe.

Face à cette menace, installer sur chaque ordinateur de la maison au moins un pare-feu et un antivirus est indispensable. Alors que le premier se charge de contrôler les échanges de données entre l'ordinateur et le réseau, le second tente de repérer les codes malveillants susceptibles de s'insérer sur le disque dur, soit en les comparant à une base de signatures tenue à jour par les éditeurs, soit en effectuant une analyse basée sur la reconnaissance de parties de codes ou sur le comportement des fichiers exécutés sur l'ordinateur.

Les « tout-en-un »

Pour faciliter la vie de leurs clients, tous les éditeurs de sécurité Internet proposent des suites complètes comprenant à la fois un pare-feu, un antivirus voire diverses autres fonctions protectrices (antiphishing, antispam, contrôle parental, etc.). Ces suites, censées apporter une sécurité complète aux utilisateurs, sont surtout destinées aux internautes les moins avertis cherchant avant tout un système de protection simple à utiliser. La grande majorité d'entre elles ont l'avantage de permettre à l'utilisateur de contrôler toutes les fonctionnalités du logiciel de sécurité depuis une interface unique.

Ces suites peuvent être achetées en magasin en version boîte ou téléchargées sur Internet sur le site de l'éditeur. Avant de faire votre choix, pensez à vérifier le nombre d'ordinateurs sur lesquels peut être installé le programme (la version boîte est généralement multiposte, mais il arrive que l'éditeur propose sur son site une version monoposte, moins chère) ainsi que la durée de la licence (1 ou 2 ans), c'est-à-dire la période pendant laquelle la base antivirus peut être mise régulièrement à jour. Au-delà de cette période, il faudra payer un abonnement supplémentaire sous peine de voir votre logiciel devenir rapidement obsolète.

Sachez par ailleurs que les logiciels de sécurité Internet utilisent plus ou moins d'espace disque (à prendre en compte si votre disque dur approche de la saturation), de mémoire vive et de ressources du processeur. Il est donc possible qu'ils ralentissent l'ordinateur. Pour se faire une idée précise des effets d'une suite de sécurité Internet sur votre ordinateur, il est recommandé, avant d'acquérir définitivement le logiciel, de télécharger sa version d'évaluation. La plupart des éditeurs en proposent une. Attention, car certaines ne peuvent pas être mises à jour, rendent inactives certaines fonctions ou ne sont pas traduites en français. En revanche, télécharger la version d'évaluation permet parfois de recevoir par courriel des offres de réduction sur la version payante !

L'alternative gratuite

Si les suites de sécurité Internet coûtent relativement cher (40 à 70 euros en moyenne), il est toutefois possible de faire des économies en optant pour des logiciels gratuits. Tous les fournisseurs d'accès à Internet mettent à la disposition de leurs abonnés un logiciel de contrôle parental, certaines messageries contiennent un filtre antispam et la plupart des navigateurs web (Internet Explorer 7, Firefox, Opera) intègrent désormais une fonction antiphishing. Les systèmes d'exploitation Windows et Mac OS contiennent, quant à eux, un pare-feu basique intégré. Enfin, des éditeurs de sécurité mettent gratuitement à la disposition des internautes des antivirus dont les performances n'ont rien à envier à celles des versions payantes. Mais attention toutefois, car certains ne protègent pas contre les spywares ou les rootkits, ne portent pas d'attention particulière au téléchargement des fichiers, ne contrôlent pas forcément les courriels et leurs pièces jointes avant leur enregistrement sur l'ordinateur ou ne tentent pas de repérer en temps réel les sites Internet susceptibles d'infecter l'ordinateur. Ils ne bénéficient pas non plus des dernières innovations en matière d'analyse comportementale. Autant de manques qui pourraient se révéler fatals pour les utilisateurs les moins aguerris.

De toute manière, mieux vaut avoir à l'esprit qu'aucun logiciel de sécurité, qu'il soit gratuit ou payant, n'est infaillible. Pour limiter les risques au maximum, l'internaute doit faire preuve d'une grande vigilance. Il faut éviter de surfer sur des sites Internet incertains, de télécharger des fichiers dont la fiabilité n'est pas assurée ou d'ouvrir des pièces jointes douteuses, même si elles semblent provenir d'un de vos contacts. Il est également indispensable de remettre régulièrement à jour ses logiciels (pare-feu, antivirus, mais aussi système d'exploitation et navigateur web) et d'ouvrir un compte utilisateur dédié à l'Internet (surfer via le compte d'administrateur facilite l'accès des pirates aux fichiers et aux paramètres du système). Enfin, ne transmettez jamais identifiants ou mots de passe en ligne, même lorsque votre banque, apparemment en tout cas, ou toute autre institution vous le demande. Pour vérifier l'authenticité de cette demande, il suffit de passer, par exemple, par la page d'accueil du site. Sinon, vos données personnelles risqueraient fort de se retrouver entre de mauvaises mains.

Les différentes sortes de fichiers malveillants

Le virus
Il perturbe le fonctionnement de l'ordinateur, détruit des données ou détériore le matériel. Il se cache systématiquement dans un fichier d'apparence anodine.

 

Le ver
Il se propage de manière autonome, la plupart du temps sous la forme d'une pièce jointe à un courriel.

 

Le troyen (ou cheval de Troie, ou trojan)
Ce programme d'apparence anodine recèle une fonction cachée qui permet au pirate d'accéder aux données contenues dans l'ordinateur, voire de prendre le contrôle de la machine.

 

Le spyware (ou logiciel espion)
Ce fichier a pour mission de transmettre au pirate des informations personnelles contenues sur l'ordinateur. Il en existe plusieurs variantes, notamment :

- l'adware, qui liste les sites visités par l'utilisateur afin de faire apparaître de la publicité ciblée sur l'écran de son ordinateur ;

- le keylogger (ou enregistreur de frappe), qui enregistre ce que tape l'utilisateur sur son clavier afin de détecter des numéros de carte bancaire, des identifiants, mots de passe, etc. ;

- le hijacker, qui change la page d'accueil, modifie la page de recherche ou ajoute des favoris au navigateur web.

 

Le rootkit
Ce logiciel dissimule les accès frauduleux ouverts par les pirates afin de leur permettre de s'introduire quand ils le souhaitent au cœur de la machine.

 

Le phishing
Il s'agit d'une catégorie de spam (courriel non sollicité) se présentant sous la forme d'un courriel censé provenir d'un tiers de confiance (banque, cybermarché, site d'enchère en ligne...). Celui-ci contient un lien renvoyant vers un site pirate où, sous prétexte d'une mise à jour ou d'une vérification, le destinataire est invité à transmettre des données personnelles (identifiant, mot de passe...).

Test Que Choisir : Comparatif Antivirus gratuits

Camille Gruhier


Ce contenu vous a plu ?
Recevez GRATUITEMENT notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !

Restez informés !
Recevez
GRATUITEMENT
notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
Exprimez-vous dans notre forum

> Informatique