Moustique tigre Un envahisseur inquiétant

Moustique tigre

Un envahisseur inquiétant

Publié le : 09/07/2013 

Responsable des épidémies de chikungunya et de dengue, le moustique tigre s’implante en France. Depuis son arrivée dans les Alpes-Maritimes il y a quelques années, il gagne du terrain chaque été. Dix-sept départements sont désormais touchés.

 

Soyez vigilant si vous passez vos vacances dans la partie sud de l’Hexagone. Le redoutable moustique tigre, celui qui transmet la dengue et le chikungunya s’il est infecté, étend son emprise de département en département chaque été. Aedes albopictus, de son vrai nom, est apparu dans les Alpes-Maritimes en 2004. Il a d’abord gagné la Corse et le Var, avant de s’implanter sur toute la bordure méditerranéenne. Puis il est remonté vers l’intérieur, en Provence et en Rhône-Alpes. On le trouve dans les Alpes de Haute-Provence, le Vaucluse, et même dans la Drôme, l’Ardèche, l’Isère et le Rhône depuis l’été dernier. Mais il s’étend aussi dans le Sud-Ouest, la Haute-Garonne et le Lot-et-Garonne. Actuellement bien implanté dans 17 départements, il pourrait encore gagner du terrain dès cet été. En effet, il a déjà été repéré dans les Pyrénées-Atlantiques, en Gironde, dans l’Aveyron, en Savoie et Haute-Savoie, dans l’Ain et même en Saône-et-Loire.

Les autorités sanitaires en alerte

Heureusement, il n’y a pas d’épidémies dans l’Hexagone, le moustique tigre présent ici n’étant pas porteur de virus. Mais les autorités sanitaires le surveillent de près, car le risque existe. Il suffirait que des moustiques tigres sains piquent des personnes rentrant de voyage et porteuses, sans le savoir, du virus du chikungunya ou de la dengue pour qu’une épidémie se déclenche. C’est arrivé en Italie en 2007, à Ravenne, où 250 personnes ont contracté le chikungunya alors qu’aucune n’avait voyagé. Sans céder à la panique, il est donc préférable de s’en protéger.

Traquer le moindre dépôt d’eau stagnante

Pour éviter les piqûres, il faut adopter la bonne stratégie, et elle ne va pas de soi. En effet, contrairement aux espèces habituelles de nos climats tempérés, le moustique tigre pique tout au long de la journée, et en plus il vit tout près des habitations. En revanche, il se déplace peu, dans un rayon de 50 mètres maximum. La méthode la plus efficace pour éviter sa présence, c’est d’empêcher la femelle de pondre à proximité. Pour cela, il faut traquer le moindre dépôt d’eau stagnante, vider tous les récipients qui en contiennent, même si c’est en infime quantité. Une soucoupe de pot de fleurs lui suffit !

L’éradication totale restant néanmoins illusoire, prévoir un répulsif et un insecticide efficaces est une sage précaution. Le test de Que Choisir a démontré que les substances chimiques les plus efficaces étant aussi les plus nocives, il faut réserver ces produits aux zones concernées et prendre le dosage adapté. Les alternatives dites douces, qu’il s’agisse de produits à base d’huiles essentielles ou de plantes, sont hélas peu efficaces. Elles sont incapables d’empêcher un moustique affamé de sang de piquer.

Élisabeth Chesnais

Contacter l’auteur(e)