Énergie moins chère ensemble L’UFC-Que Choisir fait baisser les factures de gaz et d’électricité !

Énergie moins chère ensemble

L’UFC-Que Choisir fait baisser les factures de gaz et d’électricité !

Publié le : 28/05/2019 

L’UFC-Que Choisir a décidé de stimuler la concurrence dans le secteur de l’énergie en lançant, en 2014, l’opération « Gaz moins cher ensemble », dont le périmètre a été élargi 2 ans plus tard pour devenir « Énergie moins chère ensemble ». Objectif : rassembler le plus grand nombre de consommateurs possible dans le cadre d’un achat groupé pour obtenir la meilleure offre possible à l’issue d’enchères « inversées » organisées avec les fournisseurs du marché. En effet, les dépenses liées à l’énergie constituent depuis plusieurs années une charge importante pour les ménages français (8,5 % du budget annuel soit 2 900 € par an, source : Ademe). Les consommateurs doivent aussi faire face aux augmentations ponctuelles des tarifs réglementés et à la complexité des offres et du marché.

 

Comment s'inscrire à Energie moins chère ensemble 2019

Alors que le tarif réglementé de l’électricité doit bondir de près de 6 % au 1er juin, avant une possible prochaine hausse en août, que celui du gaz devrait connaître le même sort inflationniste avant de prochainement disparaître, l’UFC-Que Que Choisir entend tout mettre en œuvre pour permettre aux consommateurs d’échapper à ces flambées tarifaires. Dans ce cadre, l’association lance une nouvelle campagne nationale "Energie moins chère ensemble" pour les abonnés au gaz naturel et à l’électricité, et, compte tenu de l’arrivée de fournisseurs alternatifs dans certaines zones desservies par des entreprises locales de distribution, ouvre cette année l’opération à Grenoble, Metz et Strasbourg.

A l'issue des enchères inversées, voici les offres lauréates : 

EMCE laureats 2019
EMCE laureats 2019 02

 

Rappel : comment s'inscrire aux campagnes Choisir son fioul
Alors que le prix du pétrole fluctue quotidiennement, l’UFC-Que Choisir, à travers sa filiale, la SAS Que Choisir, a proposé aux ménages chauffés au fioul de se rassembler pour faire baisser la facture ! Après le succès des campagnes régionales organisées en 2015 et 2016, l’opération a été généralisée à tout le territoire. Les campagnes (douze par an) s’étalent successivement, chaque premier vendredi du mois, sur toute la France Métropolitaine (à l'exception de la Corse). L’inscription est gratuite et sans engagement. Seule une participation aux frais d’organisation de la campagne de 5€ TTC, à régler à la livraison, sera demandée aux seuls souscripteurs. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : https://www.choisirsonfioul.fr/

 

Les avantages de l’opération « Énergie moins chère ensemble » de l’UFC-Que Choisir

Dès 2014, l’UFC-Que Choisir a posé les grands principes de sa campagne. Il s’agit de faire un appel d’offres auprès de l’ensemble des fournisseurs, assorti d’un cahier des charges reposant sur trois points :
–    un prix de l’énergie attractif ;
–    un contrat plus protecteur que la loi pour le consommateur ;
–    l’implication de l’UFC-Que Choisir en cas de réclamation.

Ainsi, les campagnes « Gaz moins cher ensemble » et « Énergie moins chère ensemble » ont permis en moyenne une économie de 155 € par an et par foyer.

Ces campagnes présentent donc de nombreux avantages pour les consommateurs.

 

Plus la mobilisation est forte, plus la facture baisse

« Énergie moins chère ensemble » repose sur la capacité des consommateurs à se rassembler dans le cadre d’un achat groupé organisé par l’UFC-Que Choisir. Plus leur nombre est conséquent, plus les fournisseurs sont enclins à proposer des prix intéressants et adaptés aux besoins pour décrocher ce marché. C’est ce qu’on appelle une enchère « inversée ».
Ainsi, en 2014, la mobilisation de quelque 170 000 inscrits a permis à l’UFC-Que Choisir d’obtenir une réduction de 15,5 % sur la facture de gaz !

 

L’inscription à « Énergie moins chère ensemble » est gratuite…

… et elle n’engage en rien. Elle vous permet simplement de rejoindre le groupe des consommateurs qui recevront cette offre personnalisée. L’inscription est rapide et se fait en créant, sur le site https://www.choisirensemble.fr, votre profil de consommation à partir des données figurant sur votre facture (un guide est disponible sur le site pour vous aider dans cette démarche).

 

Un devis personnalisé, adapté à votre foyer et à votre consommation

À l’issue des enchères, une offre personnalisée est envoyée à chaque consommateur inscrit. Elle s’appuie sur les données fournies et sur le prix de l’offre finale formulée par le fournisseur lauréat. Il est possible de souscrire cette offre dans un délai de 2 mois environ.

 

Une offre soutenant une consommation responsable

De plus, l’UFC-Que Choisir a veillé à intégrer dans l’offre un lot «  électricité-soutien aux petits producteurs renouvelables  » (électricité provenant majoritairement de petits sites de production situés en France), avec un prix fixe pour 1 an afin d’encourager l’investissement dans l’énergie renouvelable.

 

Un tarif garanti pendant 1 ou 2 ans

L’une des conditions imposées aux fournisseurs participant à l’enchère est de s’engager à garantir le prix proposé pendant 1 ou 2 ans. Cela permet aux consommateurs ayant souscrit à l’offre de ne pas être impactés par les éventuelles hausses des tarifs réglementaires ou par l’évolution de la grille tarifaire de l’opérateur. Il faut, en effet, rappeler que :
–    le tarif réglementé du gaz change tous les mois ;
–    le tarif réglementé d’électricité change 2 fois par an ;
–    certaines offres du marché libre, indexées sur les tarifs réglementés du gaz et/ou de l’électricité, répercutent les évolutions tarifaires de ceux-ci.
Au-delà de ce délai d’engagement, le cahier des charges prévoit en outre que le fournisseur lauréat ne puisse pas proposer aux souscripteurs de l’opération une offre moins avantageuse que sa meilleure offre de marché. Cette extension de la période de fixité du prix est sans risque pour le consommateur qui peut, rappelons-le, changer gratuitement de fournisseur à tout moment.

 

Des démarches simplifiées pour changer de fournisseur

Il est bon de rappeler qu’il n’est pas nécessaire de résilier son contrat chez l’ancien fournisseur, ni de changer de compteur ou d’installation. Aucun risque non plus de coupure de gaz ou d’électricité à redouter : tout se fait automatiquement et gratuitement.

 

La sécurité du contrat et des conditions générales négociés par l’UFC-Que Choisir

L’offre des campagnes « Énergie moins chère ensemble » propose en outre aux souscripteurs une sécurité juridique renforcée avec un contrat sûr, reprenant les conditions imposées par l’UFC-Que Choisir aux fournisseurs. De plus, l’association s’est engagée à s’impliquer dans le traitement des éventuelles réclamations.

 

La transparence des frais d’organisation de l’opération « Énergie moins chère ensemble »

Pour couvrir les frais d’organisation de l’UFC-Que Choisir, une participation de quelques euros TTC est demandée aux souscripteurs en fonction de l’offre. Cette contribution permet notamment de couvrir les charges d’accompagnement des consommateurs au moment de la bascule vers le nouvel opérateur. Cette participation est toutefois réduite pour les adhérents ou abonnés aux publications de l’UFC-Que Choisir, à jour de leur inscription.

 

Les campagnes sont ouvertes à l’ensemble des abonnés au gaz de ville et à l’électricité desservis par les distributeurs nationaux de réseau (Enedis et GRDF) ou par des fournisseurs alternatifs dans certaines zones.

 

Quelles sont les réductions obtenues par les précédentes campagnes « Énergie moins chère ensemble » ?

Nom de la campagne Énergies concernées Réduction obtenue par rapport au tarif réglementé (HT)1 Fournisseur(s) lauréat(s) Nombre de consommateurs inscrits Nombre de souscripteurs Économie moyenne réalisée sur un an et par foyer
Gaz moins cher ensemble 2014 Gaz 15,5% Lampiris 142 000 71 000 194€/an
Gaz moins cher ensemble 2015 Gaz 14% Lampiris 174 182 60 000 130€/an
Énergie moins chère ensemble 2016 Gaz + électricité 17 % pour le gaz, 23 % pour l’électricité Lampiris 271 282 106 784 156€/an
Énergie moins chère ensemble 2017 Gaz + électricité 9 % pour l’offre gaz 2 ans, 9 % pour l’offre électricité 2 ans, 17 à 20 % pour l’offre soutien aux petits producteurs (1 an) Eni + Happ-e + ekWateur 222 000 85 000 140€/an


1. Prix du kilowattheure HT par rapport aux tarifs réglementés en vigueur au moment de l’enchère. Tarifs appliqués selon les régions et la consommation des foyers .

 

Pourquoi l’UFC-Que Choisir a initié les campagnes « Énergie moins chère ensemble »

À l’origine de la campagne « Gaz moins cher ensemble » puis « Énergie moins chère ensemble », il y a un constat : malgré l’ouverture au 1er juillet 2007 du marché du gaz à la concurrence, la majorité des ménages était restée dans le giron de l’opérateur historique, GDF Suez, et avait conservé le tarif réglementé. Ainsi, plus de 90  % des ménages demeuraient fidèles à GDF Suez même si d’autres prestataires, comme Alterna, Antargaz, Direct Énergie, Eni, Lampiris (aujourd’hui devenu Total Spring depuis son rachat par le groupe Total) et même EDF, proposaient des offres souvent plus avantageuses que le prix à tarif réglementé.

L’UFC-Que Choisir a donc initié ces campagnes d’achat groupé pour stimuler le marché et faciliter pour les consommateurs les démarches de choix et de migration vers des offres plus économiques et plus adaptées. Les résultats ont été encourageants dès la première année et l’association a décidé de renouveler l’opération.
 

Bilan de la campagne « Gaz moins cher ensemble 2014 »

La première campagne « Gaz moins cher ensemble » a pris fin le 31 janvier 2014 et l’UFC-Que Choisir s’est félicitée que 50 % des inscrits aient accepté l’offre personnalisée qui leur avait été adressée.

Ainsi, sur les 142 491 inscrits à la campagne, 70 812 ont souscrit à la proposition formulée par le fournisseur lauréat, Lampiris. La répartition géographique des bénéficiaires était conforme à celle des inscrits, à savoir, dans l’ordre régional décroissant : Île-de-France (14 600), Rhône-Alpes (7300), Nord-Pas-de-Calais (6500).

Avec une moyenne de consommation annuelle de 17 600 kWh, l’économie sur 1 an pour les bénéficiaires a été de 194 €.

Grâce à la mobilisation des consommateurs, la campagne « Gaz moins cher ensemble » de l’UFC-Que Choisir a donc permis :

–    d’obtenir la meilleure offre tarifaire sur le marché du gaz (au 1er février 2014, le prix du kilowattheure de cette offre était 15,5 % moins cher que le tarif réglementé, soit 3,5 points de mieux que la meilleure offre du marché) ;

–    de faire gagner un total de 13,7 millions d’euros de pouvoir d’achat aux consommateurs (en agrégeant les économies moyennes des bénéficiaires, remise complémentaire individuelle de 35 € incluse) ;

–    de proposer un contrat plus sûr, plus protecteur que ceux classiquement pratiqués (possible facturation sur la consommation réelle, responsabilité unique du fournisseur…), ainsi que l’implication de la Fédération dans le traitement des éventuels litiges ;

–    de montrer plus généralement aux consommateurs l’importance de faire jouer la concurrence sur le marché de l’énergie et d’exercer leur liberté de choix d’un fournisseur.

Ce succès a bel et bien souligné que la campagne « Gaz moins cher ensemble » répondait à une attente forte des consommateurs, s’agissant tant de son objet que du rôle même de l’UFC-Que Choisir.

 

Bilan de la campagne « Gaz moins cher ensemble 2015 »

Après le retrait soudain de l’un des participants, c’est à nouveau Lampiris qui a remporté l’appel d’offres de la deuxième campagne « Gaz moins cher ensemble ». L’UFC-Que Choisir s’est félicitée de l’obtention de la meilleure offre sur le marché du gaz pour les 174 182 consommateurs qui ont manifesté leur intérêt pour l’opération. Les ménages inscrits chauffés au gaz allaient pouvoir bénéficier, s’ils le souhaitaient, de 13 % d’économies TTC par rapport au tarif réglementé du kilowattheure, d’un contrat sûr et de l’accompagnement de l’UFC-Que Choisir en cas d’éventuelle réclamation.
Avec 145 € en moyenne d’économie par souscripteur et un tarif fixe pendant 1 an (à la différence du tarif réglementé qui évolue), l’opération « Gaz moins cher ensemble » a donc tenu sa promesse : faire obtenir aux consommateurs la meilleure offre du marché (2,2 points de mieux que l’offre la plus intéressante avant les enchères inversées).

Concrètement, pour un abonné au gaz ayant une consommation annuelle moyenne de 20 000 kWh, l’économie sur 1 an par rapport au tarif réglementé (participation aux frais d’organisation déduite) était de 141 € (TTC) à Lille ou Lyon, 143 € à Paris, et pas moins de 150 € à Millau ou Cassis. Substantielle au niveau individuel, l’économie collective a aussi été colossale : tous profils confondus (abonnés au tarif régulé, abonnés au marché libre), c’était près de 18 millions d’euros potentiels de pouvoir d’achat pour la collectivité des inscrits !

Bien évidemment, cette deuxième campagne a su préserver les garanties contractuelles qui faisaient aussi la force de la première opération :
>> possible facturation bimestrielle sur auto-relève pour permettre une facturation sur la base de la consommation réelle et non sur une base estimée ;
>> obligation de conseil tarifaire personnalisé à la charge du fournisseur tout au long du contrat ;
>>  responsabilité unique du fournisseur vis-à-vis du client pour tout problème (ce qui n’exonère pas le distributeur de sa responsabilité vis-à-vis du fournisseur) ;
>> paiement du seul montant non contesté en cas de litiges sur la facture ;
>> prescription de 12 mois en cas de facture non réclamée.

Ces quelques exemples, alliés à l’accompagnement des souscripteurs qui le souhaitaient par l’UFC-Que Choisir en cas d’éventuelle réclamation, ont souligné la volonté de l’association de combiner intérêt financier et protection renforcée des souscripteurs.
 

Bilan de la campagne « Énergie moins chère ensemble 2016 »

Alors qu’était attendue une facture rétroactive pour l’électricité et que les tarifs réglementés du gaz allaient augmenter (+ 2,6 % HT au 1er décembre), l’UFC-Que Choisir a, cette fois-ci, appelé les abonnés au gaz de ville et à l’électricité à se rassembler pour que le pouvoir de marché des consommateurs tire les prix vers le bas.

Plus de 270 000 personnes ont répondu à cet appel et 40 % d’entre elles (106 784, précisément) ont souscrit à l’offre personnalisée qui leur avait été adressée. Un taux de conversion très supérieur à celui constaté chez nos homologues européens pour de telles campagnes, qui a fait de cette opération un succès quantitatif et qualitatif, représentant une économie globale de 15,6 millions d’euros pour la collectivité des souscripteurs.

Les enchères inversées ont été très disputées entre les fournisseurs participants. Elles ont permis de faire émerger des offres lauréates très attractives : respectivement – 23 % (HT) et – 17 % (HT) d’économies sur le tarif réglementé du kilowattheure de l’électricité et du gaz de septembre 2016. Ces rabais historiques ont abouti à une économie individuelle moyenne par souscripteur de 227 € pour l’électricité, 117 € pour le gaz seul et 190 € pour les deux énergies.

Bien évidemment, la campagne « Énergie moins chère ensemble » a encore été l’occasion de purger 150 000 contrats (100 000 contrats électricité, 50 000 contrats gaz) de toute clause abusive et de proposer l’appui de l’UFC-Que Choisir en cas de litige.
 

Bilan de la campagne « Énergie moins chère ensemble 2017 »

Dans un contexte où les prix de marché de gros avaient fortement augmenté et alors que l’avenir des tarifs réglementés, tant en termes de tarifs que d’existence même – compte tenu des recours engagés contre eux –, paraît incertain, l’UFC-Que Choisir a reconduit l’opération « Énergie moins chère ensemble » pour le gaz et l’électricité, sur le même principe que les campagnes précédentes et avec les mêmes garanties juridiques.

Mais cette fois-ci, la Fédération y a apporté deux innovations importantes.

 

1. Une économie garantie sur 2 ans

Alors que bon nombre d’offres de marché sont indexées sur les tarifs réglementés, subissant donc les variations de ce dernier, les offres lauréates « Énergie moins chère ensemble » sont fixes sur 2 ans, ce qui  garantit aux souscripteurs d’échapper aux variations du prix du kilowattheure (hors évolution des taxes imposée par la réglementation) et donc de bénéficier d’économies durables1.
Pour l’électricité, l’offre lauréate a été celle d’Engie, sous la marque Happ-e, avec :

  • 9 % d’économies par rapport au tarif réglementé du kilowattheure de septembre 2017 (HT) ;
  • 9 % de réduction sur l’abonnement (HT), soit une économie moyenne potentielle  pour l’ensemble des inscrits de 140 € TTC sur les 2 ans.

 

Pour le gaz, c’est l’offre d’Eni qui a été retenue, avec 9 % d’économies par rapport au tarif réglementé du kilowattheure (HT) de septembre 2017, soit une économie moyenne, pour les inscrits chauffés au gaz, de 70 € TTC par an par rapport au tarif réglementé de septembre 2017.


2. Un soutien aux « petits producteurs d’énergie renouvelable »

Soucieuse d’encourager l’investissement dans les petits sites de production d’électricité renouvelable, l’UFC-Que Choisir a créé un lot supplémentaire pour lequel l’électricité devait provenir majoritairement (70 %) de petits sites de production d’énergie renouvelable situés en France2. Avec un prix fixe d’un an, cette offre, au-delà de son intérêt environnemental, permettait aux souscripteurs, grâce à l’offre lauréate d’Ekwateur, d’économiser entre 17 % et 20 % par rapport au tarif réglementé d’électricité (HT) de septembre 2017 selon leurs profils. Au vu de la consommation des inscrits, l’économie moyenne avec cette offre était de 114 € TTC sur 1 an par rapport au tarif réglementé. Compte tenu de ses caractéristiques, le bénéfice de cette offre était limité aux 25 000 premières personnes qui souhaitaient y souscrire.

L’UFC-Que Choisir s’est félicitée du nouveau succès de cette campagne « Énergie moins chère ensemble » permettant aux 222 000 inscrits à l’opération de pouvoir réaliser des économies durables et de bénéficier d’une sécurité juridique renforcée.

NB. La campagne n’a pas été reconduite en 2018 en raison, d’une part, des prix de marché de gros qui étaient particulièrement élevés et, d’autre part, des lots EMCE gaz et électricité classiques qui étaient fixes sur 2 ans.

 

Notes

1. Pour rappel, seul le fournisseur est engagé quant à la fixité du prix, les souscripteurs restant libres de résilier à tout moment.
2. Sous contrôle d’un auditeur indépendant.