Déjà abonné ?  S'identifier
 



Diminuer la policeAugmenter la police Imprimer

Actualité

Alzheimer

Il n'y a pas que les médicaments

Un colloque international sur les approches non médicamenteuses de cette maladie a rassemblé 900 professionnels à Paris. Objectif : regarder les malades autrement et faire évoluer les lieux de soins pour les transformer en lieux de vie.

Neuf cents professionnels se sont réunis à Paris début novembre pour écouter divers intervenants (neurologues, gériatres, responsables de services d’aide ou de soins à domicile, aides-soignants, animateurs…), échanger sur les bienfaits des pratiques non médicamenteuses. Étrangement, aucun « officiel » n’avait répondu « présent » à ce IIIe colloque international. Dommage, car il s’y est dit des choses intéressantes. On y a confirmé que la maladie d’Alzheimer n’était pas la mort de l’esprit, car il existe des capacités préservées – apprendre de nouvelles choses est possible, par exemple. Le Dr John Zeisel, président de Hearthstone Alzheimer Care aux États-Unis, considère lui aussi qu’il faut bousculer les idées reçues : « Penser que les malades ne peuvent pas apprendre ou se rappeler, qu’ils ont perdu leur identité est un mythe, explique-t-il. Notre cerveau comporte 100 milliards de neurones ; après la maladie, il en reste 60 milliards : on peut les utiliser pour créer de la vie dans les établissements, jardiner, sortir, aller au musée, nager… » Pour le Dr Cyril Hazif-Thomas, psychogériatre au CHU de Brest, les patients sont des « éponges affectives », les besoins psychologiques non satisfaits peuvent les mener à l’apathie (qui n’est pas toujours due à une carence physiologique) ; quant à la dépression, elle accélère de près de 50 % l’évolution de la maladie.

 

« Des lieux où ça marche »

Des médecins ont pointé les ambivalences des pouvoirs publics qui dénoncent les abus des psychotropes, mais restent frileux vis-à-vis des approches psychiques ou non médicamenteuses. « On ne veut pas nous entendre, mais malgré tout on continue, on travaille et on montre aux familles et aux élus qu’il existe des lieux où ça marche », résume Annie de Vivie, fondatrice de www.Agevillage.com 1 et coorganisatrice du colloque. Des lieux où le petit déjeuner se fait à la carte, de 6h30 à 10h ; avant ou après la toilette, selon le souhait du résident ; où on respecte son sommeil ; où on l’invite à participer aux activités s’il en a envie, car si la personne n’est pas impliquée, cela ne rime à rien. Quant à Marie-Jo Guisset, de la Fondation Médéric-Alzheimer, elle a évoqué les droits des résidents en établissements : « Pourquoi dire qu’ils déambulent ou fuguent ? Ils marchent, un point c’est tout ! Avoir envie de sortir, d’aller quelque part n’est pas un trouble du comportement, c’est un besoin pour tout le monde. Le jardin de la résidence doit être un lieu à vivre, où rencontrer les familles, et non un espace à la gloire du directeur. »

Le groupe privé Korian est venu témoigner de la pratique de « l’humanitude » dans 101 de ses 128 établissements et de ses bienfaits (disparition de 90 % des toilettes se faisant au lit), insistant sur le fait que la formation du personnel nécessitait cependant un suivi. Et le Dr Pierre San Miguel, médecin coordonnateur, a dénoncé les empilements de traitements de spécialistes aboutissant à des ordonnances de 20 médicaments : « Des médicaments ? oui, mais le moins possible : uniquement ceux utiles, éventuellement ceux à effet placebo, cela peut se limiter à cinq. »

Désormais, il existe une formation universitaire à Paris sur ces multiples approches (cognitives, psychothérapeutiques, comportementales, liées à l’architecture, à l’art-thérapie…), car tout peut et doit être utilisé pour améliorer la vie des patients et de leur entourage.

1. Site d’informations et de conseils pour l’entourage des personnes âgées dépendantes.

Micaëlla Moran


Ce contenu vous a plu ?
Recevez GRATUITEMENT notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !

Restez informés !
Recevez
GRATUITEMENT
notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
Voir aussi
Exprimez-vous dans notre forum

> Maladie