Déjà abonné ?  S'identifier
 

abonnés
Besoin de trouver votre 1ère banque ? Envie de changer de banque ?

Découvrez la banque la moins chère et adaptée à vos besoins avec le comparateur de tarifs bancaires de Que Choisir.

  • Outil simple et rapide
  • Création d’un profil
    ultra-personnalisé
  • Résultats adaptés à votre secteur géographique parmi plus de 120 banques.
Trouver la banque la moins chère
Argent Assurance | Actualité

Diminuer la policeAugmenter la police Imprimer

Profits 25

Une pyramide de plus

Pyramide de Ponzi

Les organisateurs de la régie publicitaire en ligne Profits 25  promettent de rémunérer les internautes pour qu’ils cliquent sur des bannières de publicité en ligne. Le système semble avoir particulièrement prospéré à la Réunion.

profits25

Adhérer à www.profits25.com consiste à acheter deux coupons à 25 € chacun. Le site fournit avec ces coupons une liste de bannières publicitaires sur lesquelles l’acheteur doit cliquer. Une fois le clic enregistré, la valeur des coupons monte à 35 €, soit 40 % de bénéfice. Si vous parrainez de nouveaux membres, vous touchez une commission sur leur gain.

Il n’y a évidemment aucun modèle économique sérieux derrière ce montage. Les entreprises qui font de la publicité en ligne ne payent pas les consommateurs pour les regarder. Les seules personnes qui apportent de l’argent dans ce système étant les souscripteurs eux-mêmes, il est matériellement impossible qu’ils s’enrichissent collectivement.

Créé en septembre 2013, Profits 25 a néanmoins recruté des milliers d’adhérents. À la Réunion, où il a rencontré un net succès, les premiers signes d’essoufflement sont apparus à début 2015, la société remboursant de plus en plus difficilement ses contributeurs (les pyramides s’effondrent souvent au bout de dix-huit mois à deux ans, avec des exceptions comme Lyoness).

La société est basée à Malte mais ses serveurs informatiques sont en France. Elle ne semble pas avoir opéré en dehors de la zone francophone. Son créateur serait un espagnol du nom de Jorge Garido (il peut s’agir d’un prête-nom), également à l’initiative des sites « Win Buy Club » et « Win Gaming », qui promettaient eux aussi un enrichissement sans travail, simplement en faisant circuler des liens commerciaux sur le Web. Les témoignages en ligne laissent penser que les victimes ont perdu des sommes moins importantes que dans les affaires Get Easy ou Powerclouds. C’est heureux, car comme dans toutes les pyramides, les chances de récupérer sa mise sont extrêmement faibles une fois le système écroulé.

Erwan Seznec ([email protected])


Ce contenu vous a plu ?
Recevez GRATUITEMENT notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT* chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
*Choix de la Rédaction> En savoir plus

Restez informés !
Recevez
GRATUITEMENT
notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT* chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
*Choix de la Rédaction> En savoir plus
Voir aussi
Exprimez-vous dans notre forum

> Placement financier