Déjà abonné ?  S'identifier
 


Santé Bien-être | Actualité

Cosmétiques et produits ménagers

La MIT, un conservateur à bannir

Présente dans des lingettes pour bébés, cosmétiques et produits ménagers, la MIT (méthylisothiazolinone) provoque des allergies chez trop d’utilisateurs. Son usage devrait être prochainement limité, voire interdit, du moins dans les cosmétiques.

Méthylisothiazolinone

Son nom n’est pas facile à retenir mais ce ne serait pas une mauvaise idée de le noter dans un coin si vous souhaitez acheter prochainement des cosmétiques, des lingettes pour bébés ou des produits ménagers. Car l’étau se resserre autour de la MIT (méthylisothiazolinone). Ce conservateur a été largement utilisé ces dernières années, notamment en remplacement des parabènes. Mais son potentiel allergisant inquiète les experts. En décembre, un avis du Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC), émanation de la Commission européenne, constatait que « la hausse spectaculaire des cas d’allergie à la MIT est un phénomène sans précédent en Europe ». À la question : « la MIT est-elle sûre à la concentration de 100 ppm (1) actuellement autorisée dans les cosmétiques ? », les experts répondent par la négative. À leurs yeux, il n’y a aucune concentration sûre dans les produits non rincés, y compris les lingettes. Dans les produits rincés, une concentration de 15 ppm est considérée comme sûre avec des réserves : le comité reconnaît que les connaissances sont parcellaires et souligne que les expositions via d’autres produits que les cosmétiques sont mal connues.

Même l’industrie le déconseille

Au même moment, sans attendre un changement de réglementation, l’organisme Cosmetics Europe, qui représente l’industrie, recommandait à ses adhérents de ne plus utiliser la MIT, en particulier dans les produits non rincés. Les signalements se multiplient en effet de la part de dermatologues confrontés à des patients ayant développé des réactions allergiques, notamment des eczémas, après un contact avec ce conservateur. Déjà en décembre 2012, la Société française de dermatologie tirait la sonnette d’alarme. Début janvier, la revue scientifique Pediatrics publiait un article portant sur six cas d’enfants porteurs d’eczéma réfractaire à tout traitement. Tous se sont révélés allergiques à la MIT, tous utilisaient des lingettes en contenant, tous ont guéri après avoir cessé d’en utiliser.

Du côté de Que Choisir, nous avons récemment mis en garde contre la MIT, potentiellement présente non seulement dans les lingettes pour bébés, mais dans les laits corporels ou encore les produits ménagers comme les lessives, adoucissants ou liquides vaisselle. Nous avions dosé ce conservateur dans les lingettes et laits pour le change ainsi que les liquides vaisselle. Ci-dessous, la liste des produits en contenant au moment de la publication de nos tests, en 2013. Il n’est pas impossible que les fabricants aient, depuis, modifié leur formule. Quoi qu’il en soit, vous pouvez le vérifier car, pour ces produits comme pour les autres cosmétiques, l’étiquetage informe de la présence de méthylisothiazolinone.

(1) ppm : partie par million (par exemple mg/kg).

Fabienne Maleysson


Ce contenu vous a plu ?
Recevez GRATUITEMENT notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT* chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
*Choix de la Rédaction> En savoir plus
Économisez
sur votre
mutuelle santé
Vous recherchez une mutuelle pour :

Restez informés !
Recevez
GRATUITEMENT
notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT* chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
*Choix de la Rédaction> En savoir plus
Voir aussi
Exprimez-vous dans notre forum

> Hygiène - Beauté