Déjà abonné ?  S'identifier
 



Diminuer la policeAugmenter la police Imprimer

Actualité

Windows 10

Il ralentit les PC

Microsoft a récemment lancé la nouvelle version de son système d’exploitation, Windows 10. Pour que les utilisateurs l’adoptent rapidement, le géant informatique la propose gratuitement par le biais d’une simple mise à jour de son ordinateur, si celui-ci fonctionne sous Windows 7 ou Windows 8.1. L’ergonomie a été nettement améliorée grâce à une interface plus aboutie qui réintroduit notamment le menu Démarrer. Mais que dire des performances de l’ordinateur une fois le nouveau système installé ? Est-il plus gourmand, moins performant ? Pour le savoir, nous avons testé à nouveau sous Windows 10 des PC portables déjà testés sous Windows 8.1. Nos conclusions.

Windows 10

Pour classer rapidement Windows 8.1 parmi les erreurs du passé, Microsoft cherche à installer auprès des consommateurs la nouvelle version de son système d’exploitation, Windows 10. À tous les utilisateurs de PC fonctionnant sous Windows 7 et Windows 8, l’éditeur la propose donc gratuitement. Les autres devront probablement investir dans une nouvelle machine, car Windows 10 exige une configuration minimale qui écarte les PC trop anciens (1). Concrètement, Microsoft prévient ses clients de la disponibilité de la mise à jour via une notification sur leur ordinateur. Jusqu’à présent facultative, cette mise à jour deviendra « recommandée » (comprendre « automatique ») à partir de début 2016.

Pour nous faire une idée des changements apportés par ce nouveau système d’exploitation, nous avons renvoyé au laboratoire 5 ordinateurs portables déjà testés sous Windows 8.1 : le HP Stream X360, le Packard Bell EasyNote TG71BM, l’Asus EeeBook X205TA, le HP Compaq 15-H052NF et le Lenovo S20-30 Touch. Ces modèles vendus moins de 300 € avaient tous obtenu une étoile lors de leur test initial, en avril 2015. Pas des bêtes de course, donc, mais des PC récents, candidats parfaits au passage à Windows 10. La conclusion générale est simple : tous les ordinateurs ont obtenu une note globale inférieure, comme le révèle notre tableau de résultats ci-dessous. Faut-il pour autant résister à Windows 10 ? Pas vraiment, car l’écart est, le plus souvent, assez minime. Et le gain en termes d’ergonomie est réel.

Comparaison ordinateurs portables

Tout changement flagrant (changement de note globale ou d’appréciation, mesure d’autonomie différente) est indiqué :
- en rouge : appréciation ou mesure d’autonomie moindre ;
- en vert : résultat amélioré.

Mise à jour parfois hasardeuse

Première étape de notre test : mettre à jour ces PC selon les instructions de Microsoft. Cette procédure, qui dure 2 à 3 heures, n’a pas posé de problème majeur, mais il a parfois fallu s’armer de patience. Sur le HP Compaq et le Packard Bell, nous avons dû renouveler la procédure une, voire deux fois à cause de « plantages » inexpliqués. Sur le HP Stream, il a même fallu faire preuve de débrouillardise en recourant, après deux échecs, à une solution non suggérée par Microsoft, à savoir installer le système à partir d’une clé USB (cette procédure est toutefois décrite sur le site de l’éditeur).  

Un démarrage un peu plus lent

Globalement, sous Windows 10, ces ordinateurs sont un peu plus lents à démarrer lorsqu’on les allume depuis leur état d’extinction totale. Le HP Compaq exige 97 secondes au lieu de 62, le HP Stream 53 secondes au lieu de 32. La différence est nettement moins flagrante pour les autres modèles (quelques secondes). Mais dans les faits, on éteint rarement l’ordinateur complètement. Depuis Windows 8, lorsqu’il sélectionne « Arrêter » dans le menu, l’utilisateur plonge en fait son ordinateur dans un mode appelé « hybrid shutdown », dans lequel l’ordinateur conserve certains éléments en mémoire pour démarrer plus vite ensuite. Le PC est utilisable en 40 à 50 secondes environ. Précisons qu’en mode « veille », l’ordinateur conserve l’état précis en mémoire et la sortie de veille est encore plus rapide : l’ordinateur n’est pas éteint et continue à consommer un peu d’énergie. Si la batterie s’épuise, l’état est perdu.

Performances et autonomie : un peu moins bien

L’un des modèles de ce nouveau test, le Packard Bell TG71BM, a gagné plus de 10 % d’autonomie en passant de 5 h 57 sous Windows 8.1 à 6 h 37 sous Windows 10. Mais il s’agit malheureusement d’une exception : la tendance est à la baisse pour tous les autres modèles. Rien de scandaleux, on perd quelques minutes à chaque fois. Sauf pour le HP Stream X360, qui subit une perte assez vertigineuse de 24 % !

Pour évaluer les performances globales des ordinateurs que nous testons, nous mesurons le temps nécessaire pour effectuer une série de différentes tâches (lire le détail de notre protocole). Parmi elles, la copie de fichiers s’avère être un bon indicateur de la rapidité de lecture et d’écriture de données. C’est précisément cette tâche qui fait plonger les résultats des ordinateurs sous Windows 10 : ils réclament entre 30 et 82 % de temps supplémentaire ! C’est significatif, mais pas assez gênant pour renoncer à Windows 10.

L’ergonomie vaut bien quelques sacrifices

Car au-delà de ces ralentissements, Windows 10 apporte un gain réel en facilité d’utilisation. Microsoft a corrigé les erreurs de Windows 8, et l’utilisateur retrouve indéniablement ses repères. D’abord, le « bureau » retrouve la place centrale qu’il occupait dans les versions précédentes du système (la couche « Modern UI », composée de tuiles dynamiques et rebaptisée Continuum, devient optionnelle). Terminé les actions pensées pour un écran tactile qu’il fallait péniblement exécuter à la souris (cliquer-tirer le côté droit de l’écran pour afficher les paramètres, par exemple). Microsoft a par ailleurs réintroduit son menu Démarrer, qu’il a même amélioré puisqu’il est désormais possible de le redimensionner et d’y « épingler » différentes applications ou paramètres. Malgré quelques bugs, Windows 10 s’est avéré très fluide sur ces machines relativement basiques. Ces nettes améliorations d’usage nous invitent, malgré les petits écueils de performances, à conseiller la mise à jour aux utilisateurs de Windows 8.1. Attention toutefois à bien paramétrer la confidentialité du système, car Windows 10 est curieux ! Notre tutoriel vidéo vous y aidera. En revanche si votre ordinateur fonctionne sous Windows 7 et que vous appréciez cet environnement, ne vous pressez pas. Windows 10 ne demande qu’à mûrir encore.

(1) Configuration minimale requise pour installer Windows 10 : Processeur 1 GHz/RAM 1 Go (32 bits) ou 2 Go (64 bits)/Espace libre 16 Go (32 bits) ou 20 Go (64 bits)/Carte graphique DirectX 9.

Camille Gruhier
Rédacteur technique : Neil McPherson


Ce contenu vous a plu ?
Recevez GRATUITEMENT notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT* chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
*Choix de la Rédaction> En savoir plus

Restez informés !
Recevez
GRATUITEMENT
notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT* chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
*Choix de la Rédaction> En savoir plus
Exprimez-vous dans notre forum

> Informatique