Déjà abonné ?  S'identifier
 



Diminuer la policeAugmenter la police Imprimer

Guide d'achat

Broyeur de végétaux

Bien acheter son broyeur de végétaux

Le jardin n’est pas vraiment une sinécure au moment de la taille des végétaux avec les branches qui s’amoncellent. Un broyeur vous soulagera un peu en évitant la fastidieuse tâche de l’élimination des déchets et les déplacements à la déchetterie. Si le choix d’un broyeur est dicté en priorité par le volume à traiter, d’autres critères sont à prendre en compte au moment de l’achat.

Test Que Choisir : Comparatif Broyeur de végétaux

Les différents types de broyeur

Broyeur à disque porte-lames

Broyeur à disque porte-lames Doc. Bosch

Le broyeur à disque porte-lames fonctionne sur le principe du robot ménager : des lames, ou couteaux, fixées sur un disque tournant à une vitesse élevée (plus de 2 000 tr/min) coupent les branches en morceaux. Ces broyeurs présentent l’avantage d’être très rapides si l’on pousse les branches à la main. Mais on peut ressentir de désagréables vibrations. Pour éviter ce désagrément, et aider à pousser les petites branches souples, l’utilisation d’un poussoir (qui n’est pas toujours fourni) peut s’avérer utile. Outre sa rapidité, le broyeur à disque se caractérise par un résultat de broyat très fin, qui se compostera donc rapidement. En revanche, ce genre d’appareil ne dispose généralement pas d’inversion de sens de rotation. Dès lors, en cas de blocage (surcharge, végétaux trop humides), il faudra rabattre la goulotte pour accéder à la zone concernée. Une étape qui peut, à la longue, être fastidieuse si les bourrages sont fréquents. Attention avec ce type de broyeur : les plus longues branches peuvent être agitées de mouvements imprévisibles, certaines pouvant même être projetées vers l’extérieur. Enfin, les lames sont souvent réversibles, donc lorsque l’on juge que le broyeur a perdu en efficacité, il suffit de les démonter et de les retourner avant un prochain affûtage ou leur remplacement.

Idéal pour un petit jardin (moins de 300 m2), sans grand arbuste et sans gros travaux de taille à effectuer avant l’hiver, et surtout sans arbres à bois dur. Il servira surtout à broyer des feuillages et branchages souples.

Broyeur à rotor

Broyeur à rotor Doc. Bosch

Le rotor écrase les branches contre une lame de compression. Le broyat ainsi obtenu est assez grossier, il mettra beaucoup de temps à se décomposer. Ce système possède un débit de coupe nettement plus lent (environ 40 tr/min) mais il est plus silencieux, et il accepte, en règle générale, des branches de diamètre plus important qu’un appareil à disque. L’introduction des végétaux se fait par une trémie étroite qui empêche l’utilisateur d’atteindre les parties actives. Elle permet aussi de sélectionner uniquement les branches ayant un diamètre maximal acceptable. Cette trémie limite enfin les formes de branche acceptées. Ici aussi, le poussoir (parfois en option) s’avère très utile pour faciliter la descente des branches légères et fines. Lors d’un bourrage, il suffit d’inverser le sens de rotation du rotor pour dégager les végétaux. Une opération qui, en plus d’être rapide, ne demande aucun démontage.

Appareil adapté lorsque le jardin devient plus grand, avec de grands arbustes, une belle haie et des conifères d’âge moyen et avec le besoin de broyer des branches pouvant atteindre 4 cm.

Broyeur à turbine

Broyeur à turbine Doc. Bosch

Le principe de fonctionnement du broyeur à turbine est identique à celui du broyeur à rotor. Sa conception lui permet d’accepter des branches de plus gros diamètre et de se montrer nettement moins sensible au bourrage. Il est plus adapté pour les travaux plus importants.

Appareil recommandé lorsque le jardin se compose d’arbres fruitiers, au bois plus dur, d’une haie dense de plusieurs années avec des branches de gros diamètre.

Broyeur à moteur thermique

Broyeur à moteur thermique Doc. Bosch

Ce type d’appareil est généralement surdimensionné pour une utilisation chez un particulier. Les broyeurs à moteur thermique sont en effet destinés à des travaux de longue haleine généralement réalisés par des professionnels. En outre, leur prix d’achat est à la hauteur de leurs performances plus importantes.

Appareil à utiliser dans un grand verger ou un jardin de 1 000 m2 avec de nombreux arbres anciens.

 

 

La récupération des copeaux

Selon les appareils, il est prévu ou non un système de récupération des broyats. Généralement, le système à disque porte-lames, qui possède une goulotte d’évacuation dirigée vers l’avant, n’est pas livré avec un système de récupération. Il vous faudra placer vous-même un réceptacle lors du broyage. À l’inverse, les systèmes à rotor ou à turbine sont souvent équipés d’un bac de récupération, ou d’un sac, situé sous l’appareil. Aucune intervention n’est donc nécessaire avant de commencer à travailler. Certains bacs présentent même l’avantage d’être transparents, au moins sur une partie, ce qui permet de voir facilement s’ils sont pleins.

Le premier montage

Au moment de l’achat, détaillez bien les manipulations nécessaires à la mise en service de l’appareil. En effet, si certains broyeurs sont quasiment prêts à l’emploi, d’autres demandent de jouer des outils pour monter l’appareil. Nombre de pièces à assembler, besoin d’outillage, temps nécessaire… autant de points qui vous permettront d’utiliser plus ou moins rapidement votre nouvel appareil.

La facilité d’utilisation

Elle est aussi à prendre en compte avant l’achat. La position des boutons de commande, la présence d’un inverseur de sens de rotation (qui fera gagner beaucoup de temps lorsqu’il faudra éliminer les bourrages), le poids de l’appareil, la facilité de son déplacement (préhension de la poignée, roulette de grande taille…) sont autant de points à ne pas négliger. Notez bien qu’il sera toujours plus difficile de bouger le broyeur sur un terrain accidenté, parfois meuble et encombré d’obstacles à éviter. Enfin, regardez l’encombrement de l’appareil et la facilité à le ranger. Par exemple, il est parfois possible de démonter la goulotte (plus ou moins facilement) afin que le broyeur prenne moins de place et puisse être rangé sous un plan de travail.

Astuce

Le broyeur de végétaux est clairement d’un intérêt saisonnier. Pourquoi alors ne pas opter pour un achat en commun avec un voisin ? Cela permettra de diviser l’investissement, mais aussi d’opter pour un modèle plus performant et plus résistant.

Test Que Choisir : Comparatif Broyeur de végétaux

Yves Martin


Ce contenu vous a plu ?
Recevez GRATUITEMENT notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !

Restez informés !
Recevez
GRATUITEMENT
notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
Exprimez-vous dans notre forum

> Bricolage - Jardinage