ACTUALITÉ
Jeux olympiques Paris 2024

Les billets électroniques incompatibles avec les « vieux » smartphones

La billetterie de Paris 2024 est totalement dématérialisée. Les détenteurs de billets doivent absolument télécharger l’application officielle s’ils veulent pouvoir les utiliser ou les revendre. Mais cette appli ne peut pas être installée sur certains téléphones Android achetés il y a plus de 6 ans, ce qui pousse certains futurs spectateurs à faire l’acquisition d’un nouveau smartphone !

Pour la première fois dans l’histoire, il n’y aura aucun billet « papier » lors des Jeux olympiques et paralympiques. Toute la billetterie de Paris 2024 est centralisée et dématérialisée. Pour pouvoir entrer dans le stade, il faudra télécharger l’application officielle « Paris 2024 Tickets » et y importer ses billets. Objectif des organisateurs : renforcer la sécurité et limiter la fraude. Mais cette innovation a des effets pervers. C’est ce qu’a découvert, à ses dépens, Gérard, 69 ans, qui a fait l’acquisition de places pour aller voir, avec sa femme et de sa fille, des épreuves de canoë et de golf. « Nous avons 3 téléphones Android et nous n’avons pas réussi à télécharger l’application qui permet d’accéder à nos billets », explique ce Francilien. Achetés il y a plus de 6 ans, ces téléphones seraient « trop vieux ». Plus précisément, la version du système d’exploitation installée (Android 8) est trop ancienne pour pouvoir télécharger l’application « Paris 2024 Tickets ». En effet, cette application n’est compatible qu’avec les téléphones équipés a minima d’Android 9 et, pour les détenteurs d’iPhone, d’iOS 15. Dans le cas des utilisateurs d’Android, ce choix technique peut contraindre beaucoup de monde : environ 10 % des smartphones fonctionnant avec ce système d’exploitation disposent actuellement de versions antérieures à Android 9 (sorti en 2018). Aurait-on pu faire un autre choix technique, plus inclusif ? « Il n’était pas possible de choisir des versions antérieures que celles mentionnées pour que les fonctionnalités techniques de l’application soient supportées », se défend-on à Paris 2024. Avant de préciser : « Nous ne pouvions pas nous permettre de lancer une application non fonctionnelle du fait de systèmes d’exploitation ne supportant plus les mises à jour, sur lesquelles nous n’avons pas la main. »

Comparatif

Smartphones

Voir le comparatif

Quelle alternative alors pour les personnes se trouvant dans cette situation ? C’est ce qu’a demandé Gérard, au service clients de Paris 2024. La réponse qui lui a été apportée est plutôt déroutante : « Si votre appareil n’est pas compatible avec l’application “Paris 2024 Tickets”, nous vous invitons à venir accompagné d’un proche dont le smartphone est compatible. Vous pouvez alors vous connecter à votre compte sur son appareil, puis vous déconnecter une fois la session terminée. » Pratique ! Autre solution avancée : se rendre, le jour J, au guichet billetterie (Ticket Box Office) situé à l’entrée des sites de compétition. « Pour garantir l’entrée sur le site de compétition, il faudra présenter une pièce d’identité ainsi que le numéro de commande du ou des billets », précise un porte-parole de Paris 2024. Satisfaisant pour Gérard, qui s’apprête à suivre deux épreuves ? « Je n’ai aucune envie de faire deux fois la queue à des guichets bondés simplement parce que je n’ai pas le bon smartphone », s’agace le retraité. A-t-il pensé à revendre ses billets pour se sortir de cette situation ? « On ne peut pas revendre les billets si on n’a pas l’application ! », assure-t-il. C’est effectivement ce qu’indique le site Internet de Paris 2024 : « Pour mettre en vente vos billets sur la plateforme officielle de revente, vous devez impérativement avoir téléchargé l’application officielle de billetterie des Jeux de Paris 2024. » Une situation ubuesque ! « Il est possible de se connecter avec le téléphone d’un proche pour remettre en vente son billet sur la plateforme officielle, tempère un porte-parole de Paris 2024 auprès de Que Choisir. Si cette option n’est pas envisageable, les spectateurs concernés peuvent contacter le service clients pour procéder à la revente de leurs billets. »

Nouveau smartphone

Cédric, 49 ans, possesseur depuis 2017 d’un Samsung qui ne « peut pas aller au-delà de la version 8.3 », a contacté le service clients, mais les réponses apportées étaient « un peu à côté de la plaque ». Alors, il a « trouvé une solution » lui-même pour profiter de ses places d’athlétisme au stade de France et d’équitation à Versailles, en faisant quelque chose qu’il ne « souhaitait pas forcément » : « On a racheté un téléphone, un reconditionné à 250 €. » Il n’est pas seul à mener cette réflexion. Gilles, 64 ans, va peut-être s’y résoudre. « Je suis en train de regarder pour racheter un nouveau smartphone », confirme-t-il. Ce récent retraité se laisse encore un peu de temps de réflexion, puisque ses billets concernent les Jeux paralympiques qui se tiendront en septembre. Il espère encore, d’ici là, trouver une autre solution.

Soutenez-nous, rejoignez-nous

La force d'une association tient à ses adhérents ! Aujourd'hui plus que jamais, nous comptons sur votre soutien. Nous soutenir

image nous soutenir

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter hebdomadaire ! Actus, tests, enquêtes réalisés par des experts. En savoir plus

image newsletter