Déjà abonné ?  S'identifier
 


Diminuer la policeAugmenter la police Imprimer

Editorial

Pesticides en bouteilles

JPG Jean-Paul Geai
Rédacteur en chef

Les foires aux vins ont rythmé le mois de septembre à grand renfort de prospectus publicitaires et d’articles dans les magazines. Les vendanges se poursuivent et la récolte 2013 devrait être en hausse et de meilleure qualité que l’an dernier. Au risque de doucher ces rendez-vous d’automne, nous avons voulu vérifier si les vins en bouteilles étaient indemnes de toute contamination phytosanitaire. Partant du constat que la France reste le premier utilisateur européen de pesticides (62 700 tonnes en 2011) et que le vignoble français, qui occupe 3,7 % de la surface agricole utile, en consomme 20 %, rechercher la présence de pesticides dans le vin ne semble pas une faute de goût. Les résultats de nos analyses sont alarmants. Rouges, blancs, rosés, vins issus de l’agriculture traditionnelle, raisonnée ou même « bio », quels que soient les vignobles, la totalité des 92 bouteilles analysées est contaminée. Sur les 165 molécules recherchées, notamment parmi celles qui servent à combattre les parasites de la vigne, comme le mildiou ou l’oïdium, 33 ont été détectées. Certaines d’entre elles sont même interdites en France. Certes, les teneurs en pesticides varient selon les échantillons, mais il n’est pas rare de trouver des cocktails de 9 à 10 molécules différentes dans certaines bouteilles, jusqu’à 14 pour le plus contaminé des bordeaux. On nous objectera que les teneurs détectées sont inférieures aux limites maximales de résidus (LMR), en dessous desquelles il n’y aurait pas de danger pour la santé. Sauf qu’il n’existe pas de LMR pour le vin, mais seulement pour le raisin en cuve. Plus inquiétante est la quantité totale de résidus dans plusieurs de nos bouteilles. Au regard de la concentration maximale admise pour l’eau du robinet, la plupart d’entre elles seraient interdites à la vente. Édicter des LMR crédibles pour le vin serait salutaire pour les consommateurs comme pour les vignerons.


Restez informés !
Recevez
GRATUITEMENT
notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT* chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
*Choix de la Rédaction> En savoir plus
Voir aussi
Exprimez-vous dans notre forum

> Boisson