Déjà abonné ?  S'identifier
 


Diminuer la policeAugmenter la police Imprimer

Guide d'achat

Sèche-linge

Bien choisir son sèche-linge

Apparemment, les sèche-linge se ressemblent tous. Pourtant, des différences réelles existent sur la forme et sur le fond.

Test Que Choisir : Comparatif Sèche-linge

Ils sont là pour que l'on dise adieu au linge qui pend dans la salle de bains ou la cuisine, faire gagner du temps et alléger la corvée de repassage. Sachez cependant que cet appareil est gourmand en électricité et que son taux de panne est assez élevé. Actuellement, seul un ménage français sur quatre en est équipé.

Évacuation ou condensation, il faut choisir

Condensation

condensation.gif

Ces appareils fonctionnent en circuit fermé. L'humidité est condensée dans un bac.

L'eau du bac de récupération sera vidée dans l'évier : elle ne peut servir à une autre utilisation, car elle contient des particules de lessive et autres impuretés.

L'appareil doit être placé à plus de 60 cm de la baignoire, de la douche ou du lavabo.

Réglage des pieds : veillez à ce que le sèche-linge soit bien horizontal, sinon le voyant « bac plein » risque de s'allumer en cours de cycle alors que le bac n'est pas plein.

Avantages

- Utilisation en appartement, si possible dans une pièce aérée, sans installation spécifique

Inconvénients

- Plus chers à l'achat que les appareils à évacuation

- Des condenseurs pas efficaces à 100 %, ce qui provoque des rejets d'humidité dans la pièce où est installé l'appareil

- Obligation de vider le réservoir d'eau après chaque utilisation

- Nécessité de nettoyer le condenseur environ 2 à 6 fois par an (selon notices)

Évacuation

evacuation.gif

L'air chaud chargé d'humidité est évacué vers l'extérieur par la gaine de ventilation.

La gaine est raccordée à un trou d'aération dans le mur ou dans une fenêtre. Elle doit mesurer au moins 1,20 m de long et être située à 30 cm du sol. Attention à ce que la gaine ne soit pas écrasée.

Ne jamais brancher la gaine sur le système de VMC, ni la raccorder à un conduit de cheminée ou à un système de chauffage.

Avantages

- Pas de bac de condensation à vider à chaque utilisation

- Moins coûteux à l'achat

Inconvénients

- Disposer d'une pièce avec une aération vers l'extérieur sur laquelle on peut installer la gaine de ventilation du sèche-linge

Chargement par le dessus ou de face ?

Sèche-linge

Sèche-linge Brandt "top"

Le « top » ou chargement par le haut : ce modèle plus étroit (45 cm de large) convient aux petits logements, il évite aussi à l'utilisateur de devoir se baisser.

Le « frontal » : plus encombrant (60 cm de large), c'est aussi le plus courant. Il peut se glisser dans l'emplacement d'un élément de cuisine ou se superposer à un lave-linge de même type grâce à un kit de montage.

Ergonomie, options : à vous de voir

Certains sèche-linge disposent d'une sonde électronique qui arrête automatiquement l'appareil dès que le linge est sec. Sur les modèles les moins chers, ce système est remplacé par une minuterie mécanique. Certains appareils permettent également un départ différé (pour lancer le séchage pendant les heures « creuses » d'EDF), proposent un signal sonore indiquant la fin du cycle, un écran précisant le temps de séchage restant, l'éclairage du tambour ou encore un système antifroissage en fin de cycle (si vous ne déchargez pas l'appareil immédiatement, cette fonction permet de brasser de temps en temps le linge afin qu'il ne soit pas plus froissé qu'en fin de séchage). L'ouverture de la porte (à 180° ; à droite ou à gauche) ou la facilité d'accès aux éléments à nettoyer (filtre, condenseur, réservoir à eau) sont d'autres éléments qui peuvent jouer en faveur d'un modèle. Certains programmes permettent de réduire la température de séchage (un « plus » pour les textiles délicats). Intéressant également, le panier à installer dans le tambour vide pour sécher les lainages et les chaussures de sport.

Question sécurité, les fabricants ont décidé de la renforcer après l'accident, heureusement sans gravité, survenu à un jeune enfant qui avait réussi à se glisser dans un sèche-linge après avoir actionné le minuteur et mis en marche l'appareil. Désormais, la plupart des appareils sont dotés d'une touche départ qu'il faut activer après avoir effectué la programmation.

La révolution scandinave

En matière de séchage, la révolution vient de Scandinavie. Des Suédois ont choisi de passer au format « armoire », remettant un concept des années 1970 au goût du jour. Le tambour est remplacé par des mini-radiateurs à lamelles permettant de réguler la chaleur et de l'adapter à la nature du linge. L'humidité est évacuée vers les aérations du bâtiment ou vers l'extérieur. Cette innovation afficherait une consommation d'énergie réduite de moitié par rapport à un sèche-linge traditionnel, de quoi compenser son prix au-dessus de la moyenne... Ces modèles peuvent sécher jusqu'à 3,5 kg de linge, avec un volume sonore ne dépassant pas les 48 dbA.

Innovation

La pompe à chaleur pour des économies d'énergie

schema.gif

Le sèche-linge AEG T59840 est doté d'une pompe à chaleur qui remplace la résistance chauffante (grande consommatrice d'énergie) des appareils classiques. Avec ces derniers, l'air chaud issu du séchage est totalement évacué ou condensé, alors que ce système permet de récupérer une partie de l'air chaud et de le réinjecter dans le tambour.

Test Que Choisir : Comparatif Sèche-linge

Micaëlla Moran


Ce contenu vous a plu ?
Recevez GRATUITEMENT notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !

Restez informés !
Recevez
GRATUITEMENT
notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
Voir aussi
Exprimez-vous dans notre forum

> Gros électroménager