Lave-linge séchants Les avantages et inconvénients d’une lavante-séchante

Lave-linge séchants

Les avantages et inconvénients d’une lavante-séchante

À première vue, un lave-linge séchant semble pratique : deux appareils en un, que rêver de mieux question gain de place ? L'achat demande cependant réflexion, ces lavantes-séchantes réservant quelques surprises, dont notamment une capacité de séchage moindre que celle de lavage. En outre, sécher le linge est plus long qu'avec un sèche-linge classique, et implique une surprenante consommation d'eau dans la majorité des cas.

 

→ Test Que Choisir : Comparatif Lave-linge séchants

visu1-ga-lave-linge-sechant

Quels sont les avantages d'un lave-linge séchant ?

1. Les lave-linge séchants permettent de disposer à la fois d’un lave-linge et d’un sèche-linge, le tout dans un encombrement limité. Il existe des modèles à chargement frontal de 60 cm de large, en pose libre ou encastrables, et des tops (chargement par le dessus) de 45 cm.

2. Il est possible d'enchaîner automatiquement lavage et séchage sur tous les modèles. Un programme enchaîné vous évite de sortir le linge de la machine à laver pour le placer dans le sèche-linge. Revers de la médaille, il est indispensable d’adapter la quantité de linge à laver à la capacité maximale de séchage.

3. Sur la base de nos essais en laboratoire, nous constatons, globalement, que la qualité de lavage est au rendez-vous. Autrement dit, un lave-linge séchant lave aussi bien le linge qu’un lave-linge traditionnel. Il en va de même pour l’essorage.

4. Désormais populaires sur les sèche-linge, les systèmes de séchage à pompe à chaleur font leur apparition dans la catégorie des lavantes-séchantes. AEG, marque premium du groupe Electrolux, fait figure de précurseur en la matière avec le modèle L99695HWD, lancé à 1 799 €. Disponible sur son successeur, le L9WSR162C, cette innovation se démocratise et devient plus accessible (1 299 € au lancement, fin 2017).

visu-ga-lave-linge-sechant-pompe-a-chaleur
Le lave-linge séchant L9WSR162C d’AEG a la particularité d’utiliser un système de pompe à chaleur pour sécher le linge.

Quels sont les inconvénients d'un lave-linge séchant ?

1. La capacité maximale est désormais de 5 à 12 kg en fonction lavante mais reste inférieure en fonction séchante (de 2,5 à 8 kg). Vous devrez donc soit remplir le tambour à une capacité réduite dès le départ, soit retirer une partie du linge lavé et le sécher en deux fois.

2. Quel que soit le programme choisi (coton ou synthétiques), nos essais révèlent que sécher une même charge de linge prend nettement plus de temps qu'avec un sèche-linge classique.

3. Si la taille des lave-linge séchants reste inférieure à 60 cm en largeur, les frontaux ont tendance à voir leurs dimensions extérieures augmenter en fonction de l’accroissement de la capacité maximale de linge acceptée, en particulier en profondeur, voire en hauteur. Un point à prendre en compte si vous souhaitez installer ce type de machine sous un plan de travail.

4. Consommer de l'eau pour sécher : c’est LA mauvaise surprise réservée par la majorité des lave-linge séchants. En raison des contraintes de place, la vapeur d'eau extraite des fibres lors du séchage est condensée en utilisant de l'eau froide, là où l'air ambiant suffit avec un sèche-linge à condensation ou à pompe à chaleur. Et cette consommation est loin d’être anecdotique. En moyenne, un lave-linge séchant engloutit 6 l/kg de linge coton séché et 8 l/kg de synthétiques (programmes « prêt à ranger »). Ce qui est loin d'être négligeable.

5. Certains sèche-linge froissent le linge plus que d’autres. C’est l’un des points évalués dans nos tests. En ce qui concerne les lave-linge séchants, le constat tiré de nos essais, années après années, est plus radical : tous sont médiocres sur ce point !

 

Les points essentiels pour bien choisir son lave-linge séchant

La vitesse d'essorage

De 1 200 à 1 600 tours, la vitesse d’essorage impacte fortement la consommation électrique de l'appareil lorsqu'il sèche le linge. Attention ! Nos tests prouvent qu'à vitesse identique, les résultats diffèrent d'un modèle à l'autre.

La capacité

Évitez de prendre un lave-linge séchant surdimensionné par rapport à vos besoins : certains modèles n’adaptent pas du tout leur consommation énergétique (eau et électricité) en charge partielle.

L'option vapeur

Certains modèles proposent un système d'aide au défroissage par la vapeur. Sur les lave-linge séchants testés les années précédentes, elle apporte un plus et fait gagner du temps de repassage (et l'électricité qui va de pair). Mais il est aussi possible d’utiliser le programme « prêt à repasser » qui laissera le linge légèrement humide en fin de séchage, à condition de le repasser immédiatement dès la fin du cycle.

Le label énergétique

Il va de A (le plus économe en électricité) à G (le plus gourmand). Dommage que cet étiquetage ne reflète que le cycle lavage/séchage du coton à 60 °C, qui n'est pas le plus utilisé. Nous évaluons la consommation électrique des lave-linge séchants dans nos tests.

L’ergonomie

N'hésitez pas, en magasin, à manipuler les appareils : sens et angle d'ouverture de la porte, diamètre d'ouverture du hublot pour faciliter le chargement et le déchargement du linge, sécurité enfant (verrouillage des commandes, de la porte...), départ différé, entretien du bac à produits, bandeau de commandes aisément compréhensible, boutons et sélecteurs faciles à manipuler...

→ Test Que Choisir : Comparatif Lave-linge séchants

Laurent Baubeste

Rédacteur technique