Lave-linge séchants Choisir entre un lave-linge et un lave-linge séchant

Lave-linge séchants

Choisir entre un lave-linge et un lave-linge séchant

À première vue, un lave-linge séchant semble pratique : deux appareils en un, que rêver de mieux question « gain de place » ? L'achat demande cependant réflexion. Sachez en effet que la capacité de séchage est moindre que celle de lavage : il faudra donc vous y prendre en deux fois. Sécher le linge est beaucoup plus long qu'avec un sèche-linge classique, et implique par ailleurs de consommer de l'eau.

 

Test Que Choisir : Comparatif Lave-linge séchants

Les points à vérifier

- Il existe des modèles à chargement frontal (devant) de 60 cm de large et des tops (au-dessus) de 45 cm. On les trouve en pose libre ou encastrables.

- La capacité maximale est de 5 à 9 kg (en fonction lavante) et de 2,5 à 6 kg (en fonction séchante). Vous avez donc le choix entre deux options : soit moins remplir la machine dès le départ, soit retirer une partie du linge lavé et le sécher en deux fois. Quel que soit le programme choisi (coton maxi, coton charge partielle, synthétique), sécher prend deux fois plus de temps qu'avec un sèche-linge classique.

- Les dimensions : elles varient parfois en hauteur et en profondeur. À vérifier si vous devez l'encastrer.

- Le label énergétique : il va de A (le plus économe en électricité) à G (le plus gourmand). Cet étiquetage ne reflète que le cycle lavage/séchage du coton à 60 °C, qui n'est pas le plus utilisé.

- La vitesse d'essorage : de 1 200 à 1 600 tours, un point crucial pour la consommation électrique de l'appareil lorsqu'il séchera le linge. Attention ! nos tests prouvent qu'à vitesse identique, les résultats diffèrent d'un modèle à l'autre.

- La consommation d'eau pour sécher : à la différence d'un sèche-linge classique, cet appareil a besoin d'eau pour sécher. En raison des contraintes de place, la vapeur d'eau extraite des fibres lors du séchage est condensée en utilisant de l'eau, alors qu'avec un sèche-linge à condensation, l'air ambiant suffit. En moyenne, il engloutit 6,5 l/kg de linge séché (programme coton prêt à ranger), 4 l/kg (coton prêt à repasser) ou près de 9 l/kg (synthétique). Loin d'être négligeable...

- L'option vapeur : certains modèles proposent un système d'aide au défroissage par la vapeur. Une fonction utile, car sans elle, le linge ressort plus fripé qu'avec un sèche-linge classique. Sur les appareils testés, elle apporte un vrai « plus » et fait gagner du temps de repassage (et l'électricité qui va de pair).

Quelques (bons) conseils

- Sur cet appareil, comme sur un lave-linge ou un sèche-linge, mieux vaut éviter les charges partielles de coton (exemple : 3kg), car certains appareils n'adaptent pas du tout leur consommation énergétique (électricité et eau) en conséquence, ce qui alourdit inutilement vos factures.

- Il est possible d'enchaîner les programmes. Cette possibilité existe sur tous les modèles mais, dans ce cas, il faut adapter le poids du linge à la capacité maximale de séchage.

- N'hésitez pas, en magasin, à manipuler les appareils : sens et angle d'ouverture de la porte, diamètre d'ouverture du hublot pour faciliter le chargement/ déchargement du linge, sécurité enfant (verrouillage des commandes, de la porte...), départ différé, entretien du bac à produits, bandeau de commande aisément compréhensible, boutons et sélecteurs faciles à manipuler...

Test Que Choisir : Comparatif Lave-linge séchants

Laurent Baubeste

Rédacteur technique

Micaëlla Moran