Déjà abonné ?  S'identifier
 

Diminuer la policeAugmenter la police Imprimer

Guide d'achat

Casques audio

Choisir le bon casque !

Utilisé chez soi pour regarder la télévision ou écouter de la musique, ou bien par des nomades avec un baladeur numérique ou un lecteur DVD portable, le casque audio devient un accessoire incontournable. Vendu entre 15 et 400 euros, disponible dans toutes les tailles et toutes les formes, le choix est vaste. Quelques repères pour bien choisir.

Test Que Choisir : Comparatif Casques audio

casques.jpg

Les oreillettes dans le pavillon

Les oreillettes se logent à l'entrée du conduit auditif, dans le pavillon de l'oreille. Elles constituent la famille d'écouteurs la plus fréquente. C'est ce type de casque qui est livré avec les baladeurs. Attention toutefois, les fabricants se contentent de fournir des écouteurs d'entrée de gamme, dont la qualité médiocre altère le potentiel du baladeur lui-même et ne ménage pas les oreilles. Apple, qui détient à lui seul la moitié du marché français, ne fait pas mieux que les autres. Mieux vaut donc en changer dès l'achat.

Le prix des oreillettes varie de 10 à 35 euros, mais ne lésinez pas : premier prix est le plus souvent synonyme de mauvaise qualité.

Les intra-auriculaires dans le conduit auditif

Pour les budgets moins serrés, les casques intra-auriculaires, vendus entre 25 et 100 euros, présentent plusieurs avantages. Ceux-là sont équipés d'un embout en silicone qui s'insère dans le conduit auditif. Le système permet de s'isoler des bruits extérieurs, et donc de limiter le volume de la musique. Cette isolation accentue toutefois le danger, pour les cyclistes par exemple qui n'entendent plus le moteur des voitures. Prudence, donc. Autre désagrément de cette isolation, que connaissent les porteurs de boules Quiès ou d'appareils auditifs internes : il est très désagréable de mâcher avec ce type d'écouteurs, à cause d'un effet « résonance » qui n'épargne aucun détail de la mastication...

Les casques externes

Il existe différents types de casques « classiques », dont les écouteurs se positionnent sur les oreilles (casques supra-auraux), ou autour des oreilles (casques circum-auraux).

- Les casques supra-auraux

Les coussins d'un casque supra-aural reposent sur les oreilles. La taille de ce type de casque le place à mi-chemin entre les casques portables et les gros casques circum-auraux, et en font donc un bon compromis pour un usage mixte domestique et nomade.

Le plus souvent, un arceau assure le maintien sur (ou derrière) la tête. Il existe aussi des casques « clips », qui tiennent sur les oreilles grâce à de petits bras articulés calés derrière le pavillon. Ils seront appréciés des sportifs, surtout s'ils portent une casquette.

Notez qu'il existe également des hybrides « oreillettes clips », comme le montre la photo ci-contre.

Le prix des casques supra-auraux est assez variable, de 10 à 70 euros. Là aussi, évitez les premiers prix.

- Les casques circum-auraux

Ceux-là sont les plus chers (150 euros en moyenne, et jusqu'à 400 euros pour les casques haut de gamme pourvus de la technologie de réduction de bruit (1)), mais ils sont globalement assez confortables et restituent assez bien le son. Bien que leur encombrement les destine plutôt à un usage chez soi (il faut d'ailleurs penser à vérifier la longueur du câble, ou de la rallonge ; comptez 3 mètres pour ne pas avoir le nez collé au téléviseur), certains consommateurs n'hésitent donc pas à les utiliser avec un baladeur musical. Les coussins de ces casques enveloppent l'oreille en prenant appui sur le crâne. C'est ce qui explique leur volume, qui nuit parfois à la facilité d'ajustement du casque sur la tête. Avant d'acheter un casque, essayez-le !

- Avec ou sans fil ?

On trouve sur le marché plusieurs modèles de casques sans fil. Eux sont clairement prévus pour être utilisés à la maison. Nos tests montrent toutefois que leur qualité laisse à désirer : les technologies qui permettent de transmettre le son de la source au casque (infrarouge, radiofréquence, Bluetooth) sont à l'origine de nombreuses perturbations.

Ouvert ou fermé ?

Un casque ouvert dispose de petits trous qui laissent sortir le son vers l'extérieur. À l'inverse, dans un casque fermé, le son est enfermé et ne peut sortir que du côté des oreilles. Généralement, les casques haut de gamme sont ouverts, car il est difficile de reproduire un son de qualité en bouchant un des côtés du haut-parleur. Seulement cela réduit à néant, ou presque, le degré d'isolation de l'extérieur ! À privilégier dans le cadre d'un usage en environnement calme, autrement dit chez soi. Notez qu'une écoute prolongée, même si elle est peu recommandable, est plus généralement plus agréable avec un casque ouvert qu'avec un casque fermé qui a tendance à chauffer les oreilles.

Un casque semi-ouvert possède des ouvertures partielles pour trouver un compromis entre isolation et aération du son.

Casque et kit mains libres

Les téléphones mobiles faisant également office de baladeur musical sont de plus en plus répandus. Du coup, les fabricants qui mettent l'accent sur cette fonction font parfois un effort sur le casque livré avec. De qualité correcte, ils intègrent de surcroît une fonction kit mains libres. La musique est coupée lorsque l'utilisateur reçoit un appel, il peut y répondre grâce à un petit bouton généralement situé sur le fil, et discuter en utilisant le micro positionné au même endroit.

Notez que le kit mains libres réclame une connectique spéciale, car la prise jack classique ne fonctionne que dans un sens : elle ne peut pas transmettre le son du micro vers le téléphone. Les casques hybrides ne sont donc disponibles qu'auprès des fabricants de téléphones mobiles. Certains livrent toutefois un câble équipé d'un micro qui se branche au téléphone avec une connectique propriétaire. À l'autre bout du câble, une prise jack permet de brancher n'importe quel casque. On peut donc changer de casque, mais en conservant le câble du constructeur.

Test Que Choisir : Comparatif Casques audio

(1) Technologie de réduction de bruit : le bruit ambiant est capté par un microphone à l'extérieur du casque. Un processeur analyse le bruit et l'élimine en appliquant un signal opposé (ou en opposition de phase). Ainsi, les deux signaux sonores s'annulent. Cela fonctionne très bien pour des sons à basse fréquence. C'est donc très appréciable dans les trains ou dans l'avion.

Camille Gruhier Vincent Erpelding

Exprimez-vous dans notre forum

> Musique