Déjà abonné ?  S'identifier
 



Diminuer la policeAugmenter la police Imprimer

Guide d'achat

Vélo électrique

Un vélo vient de vous dépasser en trombe alors que vous êtes le roi de la pédale ? Au feu suivant, le mystère se lève : c’est un vélo à assistance électrique (VAE) qui vous a laissé sur place ! Avec ces machines de plus en plus populaires, finis les montées poussives, les arrivées au bureau en sueur ou les efforts face au vent. Il existe aujourd’hui une foule de modèles disponibles, y compris des VTT, à des prix très différents. Voici quelques repères pour vous y retrouver.

 

→ Test Que Choisir : Comparatif Vélos électriques

Le poids du vélo

Choisir un vélo électrique

Un vélo à assistance électrique (VAE) pèse entre 20 et 30 kg. Ce n’est pas forcément un problème en déplacement, car l’assistance le fait oublier, sauf si vous tombez à court de batterie en pleine montée… Le poids est toutefois à prendre en compte lors de la mise en route, à moins que le vélo ne soit doté d’une assistance au démarrage. De même, choisissez un modèle léger si, pour le ranger chez vous ou le garer à votre travail, il faut franchir quelques marches vélo à la main ou manœuvrer dans un couloir étroit.

La batterie

Batterie vélo électrique

Pour des trajets courts, une batterie de 8 Ah suffit.

Verrouillable et amovible, elle se glisse sous le porte-bagages ou se cale sous la selle. La batterie conditionne l’autonomie. Celles au plomb, lourdes mais recyclables, deviennent rares. On trouve aujourd’hui surtout des batteries au lithium, même si leur recyclage n’est pas tout à fait au point. Elles portent une mention du type 36 V-10 Ah. Le premier chiffre fait référence à la puissance, le second, à l’autonomie. Pour vous repérer, ne vous fiez pas trop aux indications des fabricants, les distances qu’ils annoncent sont très théoriques. D’ailleurs, certains donnent des fourchettes si larges qu’il est impossible de se faire une idée. Si vous faites de longs déplacements sans possibilité de recharge, préférez une batterie d’au moins 10 Ah. Pour des trajets courts en ville, 8 Ah suffisent. L’autonomie réelle d’une batterie dépend de sa capacité mais aussi de l’usage, du trajet et de la corpulence du cycliste. Elle sera aussi plus grande avec une assistance progressive, car l’énergie est économisée sur le plat ou en descente. Si possible, louez le modèle pour le tester en fonction de votre utilisation quotidienne. Une batterie tient plusieurs centaines de cycles. Elle s’use même si on ne s’en sert pas.

Assistance au démarrage

Assistance au démarrage vélo électrique

Un simple appui facilite le démarrage.

Il s’agit d’un bouton à presser au démarrage. Utile pour atténuer les efforts de redémarrage aux feux rouges en ville. Les personnes âgées l’apprécieront.

 

 

Pédalier

Pédalier avec capteur de force

Pédalier avec capteur de force.

Les modèles les plus haut de gamme comportent pour la plupart un capteur de force ou de couple : l’assistance est progressive, selon l’effort fourni par le cycliste. L’impression d’aisance et de confort sur la route est manifeste. La conduite se fait sans à-coups et, une fois ce système essayé, il est difficile de passer à des modèles moins perfectionnés. Dans les gammes de prix basses ou moyennes, les capteurs de pédalage sont prédominants. Ils fournissent une assistance dite « tout ou rien », livrée d’emblée à son maximum, dès qu’on appuie sur les pédales. Si elle est mal conçue, elle peut donner le sentiment d’être inadaptée au relief et de rendre le vélo moins facile à contrôler.

Niveaux d’assistance

Niveaux d’assistance vélo électrique

Un écran permet de lire les niveaux d'assistance.

Tous les vélos proposent de 3 à 6 niveaux d’assistance, à varier en fonction de votre forme et du relief. La sélection se fait par l’intermédiaire d’un sélecteur fixé au guidon, à portée de la main gauche. Les commandes se manipulent facilement, pas besoin de se trouver à l’arrêt.

Le moteur

Moteur vélo électrique

Dans la roue avant (à droite), le moteur peut rendre la direction un peu instable ; dans le pédalier (à gauche), l’équilibre sera meilleur.

Il peut être situé dans la roue arrière, dans la roue avant ou dans le pédalier, ce qui est idéal car le vélo est bien équilibré. Placé dans une des roues, le moteur peut gêner la réparation en cas de crevaison. S’il est installé dans le moyeu de la roue avant, il aura tendance à alourdir la direction et à rendre le vélo un peu instable.

Achat sur Internet

À éviter. Le ressenti sur un vélo est primordial pour trouver un modèle adapté à vos besoins. C’est d’autant plus vrai pour un vélo à assistance électrique, qu’il faut impérativement essayer avant d’acheter.

→ Test Que Choisir : Comparatif Vélos électriques

Anne-Sophie Stamane


Ce contenu vous a plu ?
Recevez GRATUITEMENT notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !

Restez informés !
Recevez
GRATUITEMENT
notre lettre hebdomadaire !
  • 1 contenu payant OFFERT chaque semaine
  • Actus, tests, enquêtes, réalisés par des experts indépendants
  • Déjà plus de 600 000 inscrits !
Exprimez-vous dans notre forum

> Sport - Culture