Vélo électrique VanMoof Taillé pour la ville mais cher

Vélo électrique VanMoof

Taillé pour la ville mais cher

Publié le : 24/11/2018 

Dans le monde des vélos électriques, l’heure est au consensus : la batterie est amovible et placée au centre du vélo, le moteur, dans le pédalier. La marque VanMoof, qui vient d’ouvrir un magasin à Paris, prend le contre-pied de la tendance. Son modèle S2 embarque une batterie complètement intégrée et un moteur dans la roue avant, tout en s’affichant délibérément haut de gamme. L’esthétique rompt également avec les canons en vogue. À l’usage, c’est un bon vélo électrique de ville mais vendu très cher.

 

Le modèle S2 de VanMoof, commercialisé depuis quelques mois en France, est un OVNI dans l’univers des vélos électriques. D’abord par son look : l’esthétique est travaillée, et pas qu’un peu. Peinture noire au fini impeccable, enchâssement géométrique des larges tubes du cadre, pneus épais façon vélo californien, lumières avant et arrière placées à l’embouchure de chaque extrémité de la barre centrale : on aime ou on n’aime pas l’allure de l’engin, mais il ne passe pas inaperçu.

 

Des choix techniques à rebours de la tendance

Dans le même esprit, les choix techniques sont volontairement décalés par rapport à la concurrence. La batterie de 504 Wh est complètement intégrée dans le cadre. Avantage : elle est totalement invisible. Difficile de deviner sa présence. Inconvénient : elle n’est pas amovible. Il faut donc, pour la recharger, une prise de courant à proximité de l’endroit où le vélo est garé. C’est une sacrée contrainte, notamment pour des cyclistes qui vivraient dans un immeuble, en étage. Or le S2 est précisément conçu pour un usage citadin…

visu1-vanmoof-s2-electrique
C’est à ce niveau du cadre que la batterie du vélo est intégrée.

Le moteur, lui, est installé dans la roue avant. Là encore, c’est un choix surprenant. Qui peut même sembler archaïque, quand tous les constructeurs de vélo à assistance électrique (VAE) optent aujourd’hui pour le moteur dans le pédalier. Habituellement, le système roue avant se caractérise par un démarrage pleine puissance et des à-coups dans la conduite. Ici, ce n’est pas le cas. « Le pédalier commande le moteur, l’assistance est bien progressive », précise Pierre Putois, responsable du magasin parisien. À l’usage, aucun déséquilibre ou inconfort ne se ressent, même en démarrant dans un virage.

L’assistance se décline en 4 niveaux. Elle ne peut se changer qu’à l’arrêt, à un feu par exemple. Impossible de passer à un niveau d’assistance supérieur en route si une montée se présente ! Du coup, il est tentant de régler par avance l’assistance à son maximum. Il est possible également de recourir au mode « boost » activable à la demande par pression continue sur un bouton situé à portée de pouce, côté droit du guidon. Il délivre une assistance supplémentaire très efficace, utile également au démarrage.

visu2-vanmoof-s2-electrique
Le mode « Turbo boost » permet d’accélérer sans avoir à changer de niveau d’assistance.

Un vélo électrique facile à vivre

Malgré l’absence de système de suspension, nous avons trouvé le cycle confortable à conduire lors de notre prise en main. Pour un vélo électrique, son poids est plutôt raisonnable, puisqu’il pèse moins de 20 kg. Passer quelques marches vélo à la main ne représente pas une épreuve de force ! Il est également simple à piloter : les vitesses se passent automatiquement en fonction de la vitesse, les freins sont puissants. Le verrouillage se fait en un clin d’œil, ou plus exactement, d’un simple appui du pied sur un bouton au niveau de la roue arrière du vélo. Pas besoin d’antivol. Si quelqu’un tente de déplacer le vélo, une alarme de plus en plus forte se déclenche. On déverrouille grâce à un code. L’éclairage se paramètre grâce à l’application à installer sur son smartphone, les lumières s’activent ensuite automatiquement, sans avoir à y penser. C’est au final un VAE facile à vivre, sans prise de tête, à condition d’accepter d’être en « pilote automatique ».

visu3-vanmoof-s2-electrique
Il suffit d’appuyer sur ce bouton pour verrouiller le vélo.

Notons deux points négatifs, en plus de la batterie inamovible : la sonnette, dont le son totalement inhabituel n’est pas reconnu par les automobilistes, piétons ou pilotes de deux-roues motorisés. Le prix est également très élevé : 2 598 € en précommande, 3 398 € à terme. Les subventions locales à l’achat de véhicules électriques peuvent le faire baisser de quelques centaines d’euros.

velos VanMoof
Le VanMoof S2 et le modèle X2 destiné aux personnes plus petites.

 

→ Test Que Choisir : Comparatif Vélos électriques

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)

asstamane