Coffrets cadeaux VIPbox en liquidation

Coffrets cadeaux

VIPbox en liquidation

Publié le : 27/04/2013 

VIPbox, comme « Very Important Problems »... Après avoir accumulé les plaintes de ses clients et de ses partenaires, la société Proventis, qui édite les coffrets cadeaux VIPbox, vient de mettre la clé sous la porte. La fin d’une période de flou pour la société, et le début d’un parcours du combattant pour les clients qui n’auraient pas pu utiliser leur coupon.

 

Après des mois d’incertitudes sur sa situation financière, la société Proventis, éditrice des coffrets Vipbox, a finalement été mise en liquidation judiciaire le 15 avril 2013 par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg (67). Ce n’est pas vraiment une surprise. Nombreux sont les partenaires (propriétaires de gîtes, gérants de salons de beauté et autres) à nous avoir alertés sur le fait qu’ils avaient de plus en plus de mal à être payés par Proventis pour des prestations assurées. Certains, mêmes, n’auraient reçu aucun versement depuis plusieurs mois. La situation était devenue tellement tendue que bon nombre d’entre eux avaient pris la décision de ne plus accepter les clients se présentant à eux avec un coffret VIPbox. En décembre 2012, nous avions alerté sur cette situation. Le directeur de la société se voulait alors rassurant, justifiant les difficultés par un changement de système informatique et promettant  un retour rapide à la normale. On en est loin.

Après Rêves en cadeau en 2011, Happytime et Infini à l’été 2012, VIPbox est un énième  éditeur de coffrets cadeaux à mettre la clé sous la porte. Pour les clients possédant un coffret VIPbox non utilisé, les chances sont maigres d’en obtenir le remboursement. Avant toute autre chose, ils doivent déclarer rapidement leur créance (avant la mi-juin) auprès du liquidateur judiciaire, à l’adresse suivante : Maître Mauhin, 4a rue du Périgord, BP 11020, 67380 LINGOLSHEIM Cedex. Le courrier doit préciser le montant du préjudice et être accompagné de la copie du coupon, du numéro du coffret cadeau et éventuellement d’une preuve d’achat (plus d’informations sur le site du greffe du tribunal de commerce de Paris).

Si le coffret contient une prestation touristique (une nuit en hôtel ou en gîte, ou bien le transport sur place, par exemple), le client peut également demander le remboursement auprès du garant financier de la société. Pour cela, envoyez un courrier (recommandé de préférence) à l’adresse suivante : Caisse d’épargne et de prévoyance Provence-Alpes-Corse, place Estrangin-Pastré, 13254 Marseille Cedex 06.

Enfin, dernier recours : dans le cas où le coffret cadeau aurait été payé par carte bancaire, tournez-vous vers votre banque et demandez le remboursement des sommes versées en invoquant l’article L. 133-17 du code monétaire et financier qui stipule que « lorsque le paiement est effectué par une carte de paiement [...], il peut être fait opposition au paiement en cas de procédure de redressement ou de liquidation judiciaires du bénéficiaire ». Néanmoins, cet article de loi est encore récent et sujet à interprétations. Il n’est pas toujours appliqué par les établissements bancaires.