Française des jeux Impacts et modalités de l’attribution des actions gratuites

Française des jeux

Impacts et modalités de l’attribution des actions gratuites

Publié le : 13/05/2021 
18 mois après son introduction en Bourse, la Française des jeux s’apprête à attribuer des actions gratuites aux acheteurs de la première heure. À quelle date, selon quelles modalités et quels pièges faudra-t-il éviter ?
 

Chose promise, chose due. Les particuliers ayant participé à l’introduction en Bourse de la Française des jeux (FDJ) en novembre 2019 vont être récompensés pour leur fidélité. Conformément aux modalités fixées avant la première cotation de l’entreprise sur Euronext Paris, ces petits actionnaires vont bientôt recevoir des actions gratuites. La date de distribution a été fixée : les titres apparaîtront sur leur plan d’épargne en action (PEA) ou leur compte-titres le 25 mai 2021.

Quelles sont les modalités d’attribution des actions gratuites ?

Parmi les plus de 500 000 particuliers devenus actionnaires de la FDJ en novembre 2019, ceux qui ont précieusement conservé leurs titres ont de quoi se frotter les mains. Introduite à 19,50 € pour les petits actionnaires (19,90 € pour les institutionnels), l’action a connu un parcours boursier exceptionnel. L’action FDJ cotait par exemple à un cours historique de 43,95 € le 10 mai, soit 125 % plus haut que son prix d’achat !

Pour les détenteurs de la première heure, le calcul est simple : 10 actions conservées donneront droit à 1 action gratuite. Ainsi, si vous avez investi 1 500 € lors de l’introduction, soit 76 actions, vous en recevrez 7 de plus le 25 mai.

Quel impact si vous avez vendu des actions et en avez racheté ?

En novembre 2019, vous vous êtes rué sur les titres de la FDJ et en avez vendu tout ou partie pour prendre vos bénéfices ? Même si vous êtes revenu sur la valeur dans un second temps pour profiter de son ascension, vous ne toucherez des actions gratuites que sur la partie des actions initiales que vous détenez.

Par exemple : vous avez participé à l’introduction en Bourse à hauteur de 100 actions et en avez vendu 50. Vous ne toucherez que 5 actions gratuites au lieu de 10. Y compris si vous en avez racheté 50 entretemps.

Comment distinguer les actions conservées des nouvelles ? Il suffit d’examiner leur code ISIN (International Securities Identification Number). Les titres obtenus lors de l’introduction en Bourse de la FDJ sont référencés sous l’ISIN FR0013457272. Seuls ces derniers donneront droit aux actions gratuites. Quant à ceux achetés au marché, leur code est différent : FR0013451333.

Les banques et courtiers distinguent les deux types d’actions par leur intitulé, par exemple FDJ Prime chez Fortuneo ou FDJ P.Phys. Attrib. 1/10 chez Bourse Direct. En revanche, les actionnaires clients de Boursorama n’ont étonnamment qu’une seule ligne (FR0013451333), même si les premières actions conservées apparaissent bien sous le code FR0013457272 sur leurs relevés de compte.

Cette distribution va-t-elle avoir un impact sur le cours de la FDJ ?

Les titres offerts ne proviendront pas de l’émission de nouvelles actions. C’est en effet l’État, le plus gros actionnaire de la FDJ (détenteur de 20,91 % du capital), qui distribuera une partie des titres qu’il possède aux petits actionnaires. Autrement dit, sans création de nouvelles actions et donc sans dilution du capital, cette attribution gratuite n’affectera pas le cours. Ce dernier restant toutefois soumis aux aléas du marché.

Par ailleurs, les petits actionnaires pourraient être tentés de conserver les titres acquis lors de l’introduction, puisqu’un mois plus tard, l’entreprise va verser son dividende de 2020. Le conseil d’administration de l’entreprise proposera à l’assemblée générale des actionnaires du 16 juin prochain un dividende de 0,90 € par action (équivalent à 80 % du résultat net consolidé en 2020) pour un paiement le 23 juin 2021. Un montant deux fois plus élevé que le dividende versé l’an dernier (0,45 €).

Attention aux escrocs

Lors du processus d’introduction en Bourse de la FDJ, Que Choisir relayait la mise en garde de l’AMF qui constatait « l’apparition de plusieurs sites Internet frauduleux offrant à des épargnants la possibilité d’acquérir des actions de la Française des jeux sans y être autorisés ». La distribution des actions gratuites étant une nouvelle occasion pour les escrocs de sévir, la vigilance est de mise.

Ce qu’il faut retenir ? Seuls les primo-actionnaires ont droit à ces actions gratuites. Si quelqu’un vous fait miroiter que vous pouvez tout de même en bénéficier même si vous n’avez pas participé à l’introduction en Bourse, fuyez ! Quant aux détenteurs, jamais la FDJ, votre banque ou votre courtier ne vous contactera pour bénéficier des actions gratuites puisque leur attribution est automatique et ne nécessite aucune opération de votre part. Toute sollicitation reçue par e-mail, SMS, par démarchage téléphonique ou apparaissant sur les réseaux sociaux est forcément une chausse-trappe.

Élodie Toustou