Prix du livre

La loi « anti-Amazon » ne changera rien

Publié le : 13/07/2014 

La loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres (loi n2014-779 du 8 juillet 2014), dite loi « anti-Amazon », vient d’entrer en application. Désormais, les librairies en ligne ne sont plus autorisées à réduire le prix des livres de 5 % par rapport au prix fixé par l’éditeur. Elles sont aussi contraintes de facturer la livraison, à moins que le client ne retire sa commande dans un commerce de vente au détail de livres. Ces mesures sont censées rééquilibrer la concurrence entre les libraires en ligne et les librairies traditionnelles. Les chances d’y parvenir sont maigres.

 

Désormais, c’est un fait : les livres sont plus chers sur Amazon que dans les librairies traditionnelles. Depuis quelques jours, en effet, les libraires en ligne ne sont plus autorisés à vendre les livres avec une réduction de 5 % sur le tarif fixé par l’éditeur. Ils ne peuvent plus non plus offrir à leurs clients les frais de livraison. La loi du 8 juillet 2014, qui fixe ces nouvelles règles, exclut toutefois du champ d’application les commandes retirées dans un commerce de vente au détail de livres. Ainsi le législateur promet-il aux libraires de faire entrer des clients dans leur boutique, faute de leur avoir vendu des livres…

Ces nouvelles dispositions visent à limiter la pression concurrentielle des libraires en ligne (au premier rang desquels Amazon) sur les libraires physiques. Jusqu’à présent, les clients n’avaient aucun intérêt à se priver des services du géant américain, puisqu’ils payaient exactement le même prix qu’en librairie. Reste à voir si la nouvelle loi suffira pour changer le comportement des consommateurs, de plus en plus habitués au confort de la livraison à domicile. Plusieurs raisons à cela. D’abord, même si la loi autorise les libraires à baisser le prix des livres de 5 %, rien ne les oblige à appliquer cette réduction. Le client n’est donc pas assuré que le livre qu’il cherche sera moins cher chez un libraire. Ensuite, Amazon a réagi exactement comme on pouvait s’y attendre au moment de l’adoption de la proposition de la loi en janvier dernier  : puisqu’aucun montant minimum n’a été fixé pour le tarif de la livraison, l’e-commerçant l’a fixé… à 1 centime (voir encadré). Autant dire que les frais de port sont toujours offerts.

Enfin, le commerce en ligne est désormais fortement installé dans le quotidien des consommateurs. Payer un livre 20 € au lieu de 19 € sans bouger de chez soi n’est pas dissuasif, surtout si la livraison est toujours « gratuite » ! Seule sa conscience et son patriotisme pourraient inciter le consommateur à acheter local : Amazon a déjà prouvé qu’il savait se conformer aux lois sans nuire à ses propres intérêts ; après tout, voilà des années que l’Américain engrange des milliards de bénéfices… sans être imposé en France.

Ce que dit la loi

La loi n2014-779 du 8 juillet 2014 diffère légèrement des textes initiaux. Pour le libraire en ligne, il n’est plus vraiment question d’interdiction de cumuler la ristourne de 5 % et la gratuité des frais de livraison. Le texte entré en vigueur lui interdit tout simplement de déduire ces 5 % du prix de vente, mais l’autorise à les retrancher du prix de la livraison. Ces dispositions ne s’appliquent pas si le client choisit de se faire livrer dans un commerce de vente au détail de livres. Théoriquement, Amazon serait donc dans son droit s’il appliquait la réduction de 5 % et offrait les frais de port à un client qui se fait livrer à la librairie point relais du coin de la rue. Trop compliqué à gérer pour le géant américain, dont la nouvelle politique doit déjà tenir compte de plusieurs cas de figure (voir ci-dessous). Reste à voir comment la Fnac, elle aussi concernée par la loi pour son site Fnac.com, va s’adapter. Malgré l’entrée en vigueur de la loi, elle n’a encore rien modifié sur son site Internet à l’heure où nous rédigeons ces lignes. En toute logique, elle devrait s’appuyer sur son réseau de boutiques pour proposer aux clients des livres à –5 % s’ils sont retirés en magasin.

Nouveaux tarifs de livraison d’Amazon

La commande…

Tarifs de la livraison rapide (3-5 jours ouvrés)

… contient un ou plusieurs livre(s)

0,01 € sans minimum d’achat

… ne contient pas de livre

Gratuit à partir de 25 € d’achat

… contient un livre et d’autres articles

2,79 € sans minimum d’achat