Thekingprice.com

Le temps des condamnations

Publié le : 27/06/2011 

Après plus d’un an de procédures, la justice vient de condamner trois représentants du site marchand Thekingprice.com à des peines de prison. Le placement en liquidation judiciaire de leur société avait fait plus de 1 500 victimes.

 

Thekingprice.com

Après avoir été déchu de son trône, Thekingprice vient de se faire décapiter. Trois de ses principaux acteurs ont été condamnés par le tribunal de grande instance de Nanterre. Patrick Guérard et Jacques Bonamy écopent respectivement de 15 et 30 mois de prison avec sursis et 10 000 € d’amende pour Jacques Bonamy. Éric Bénamara, pour sa part, est condamné à 6 mois de prison ferme et à 25 000 € d’amende. Son casier judiciaire déjà chargé n’a pas plaidé en sa faveur. Les 1 538 victimes qui se sont constituées partie civile devront par ailleurs être indemnisées et 5 000 € de dommages et intérêts devront être versés à l’UFC-Que Choisir.

Le site de vente en ligne d’appareils électroménagers et de produits high-tech a défrayé la chronique à la fin de l’année 2009. Grâce à son omniprésence dans les comparateurs de prix et à ses promesses de livraison rapide, Thekingprice.com a connu un succès rapide. Malheureusement, bon nombre de clients ont vite déchanté. Entre les retards de livraison, les commandes qui n’arrivaient jamais et les demandes de remboursement qui restaient lettre morte, les plaintes se sont accumulées. Dès le 18 décembre 2009, l’UFC-Que Choisir a fortement déconseillé aux consommateurs de commander sur ce site et porté plainte pour « pratiques commerciales déloyales et trompeuses » contre PG Discount, la société gestionnaire du site. Un mois plus tard, celle-ci était placée en liquidation judiciaire sans que les victimes n’aient pu récupérer l’argent qu’elles avaient versé à la commande.

Avec cette condamnation, l’espoir renaît. Les victimes de Thekingprice.com vont peut-être pouvoir saisir le Service d’aide au recouvrement des victimes d’infractions (le Sarvi), un fonds de garantie qui leur permettra d’être indemnisées plus facilement et plus rapidement. Une condition est toutefois nécessaire : que la décision de justice soit définitive. Or, pour le moment, le jugement contre PG Discount est susceptible d’appel. Le caractère définitif ou non de la décision devrait être connu dans le courant de la semaine prochaine. Nous vous tiendrons au courant.