Tri sélectif Triman par la petite porte

Tri sélectif

Triman par la petite porte

Publié le : 07/02/2015 

Recyclable ou pas, ce produit que vous achetez en magasin ? Le logo Triman qui doit le signaler entre enfin en vigueur, mais les lobbys industriels ont fait le maximum pour qu’il se voie à peine. 

 

L’histoire avait bien commencé. Dans la foulée du Grenelle de l’environnement, le Parlement avait voté en faveur d’une signalétique qui permette de distinguer très facilement les produits et les emballages recyclables de ceux qui ne le sont pas. En charge du projet, l’Agence de l’environnement (Ademe) avait élaboré le logo Triman, à apposer exclusivement sur ce qui est recyclable.

Il devait entrer en vigueur en 2012 pour faciliter la vie des consommateurs qui se demandent souvent au moment de jeter s’il faut mettre dans la poubelle du tout-venant, dans celle du tri sélectif, ou encore rapporter en magasin. Il devait ainsi remplacer le Point vert d’Éco-Emballages qui sème tant de confusion. En effet, ce dernier signifie seulement que le fabricant verse sa cotisation à l’éco-organisme, en aucun cas que son produit est recyclable.

eco emballage
Le Point vert d’Éco-Emballages

Mais les industriels ont bataillé dur pour enterrer Triman et continuer à cacher que plus d’un tiers des produits qu’ils nous vendent ne se recyclent pas. Le décret a pris beaucoup de retard, Triman n’est entré en vigueur que ce 1er janvier. Les industriels ont néanmoins réussi leur coup, car si Triman est bel et bien devenu obligatoire, il peut n’être que virtuel. Autrement dit ne figurer ni sur l’emballage ni sur le produit, mais seulement sur le site du fabricant !

Faire le tri entre le recyclable et le non-recyclable en magasin reste donc très difficile, pas infaisable pour autant. Il va désormais falloir procéder par déduction. Les fabricants qui produisent du recyclable ont tout intérêt à apposer le Triman. A priori, il suffira d’éviter ce qui ne porte pas le logo pour limiter sa production de déchets en achetant du recyclable.

Mais attention, il y a des exceptions :

- Les piles et les équipements électriques et électroniques qui se recyclent ne sont pas concernés par Triman, ils doivent continuer à porter le logo poubelle barrée, qui a le mérite de la clarté.  Il faut en effet les rapporter en magasin.

- Les emballages en verre font également exception, sans qu’on comprenne très bien pourquoi puisqu’ils se recyclent et qu’il faut continuer à les mettre dans les conteneurs de tri sélectif. Le verre est même le seul matériau d’emballage qui se recycle à l’infini !

Élisabeth Chesnais

Contacter l’auteur(e)