Chute de fenêtre

Publié le : 22/08/2013 

Lors de l’état des lieux d’entrée dans un logement HLM, monsieur J., de Chalon-sur-Saône, avait fait tomber une fenêtre, son cadre était fissuré. À la sortie, l’agent de l’OPAC rassure le locataire : l’incident de la fenêtre ne va entraîner que des frais réduits, d’environ 300 €. Monsieur J. reste confiant bien qu’il n’ait pas signé l’état des lieux de sortie. Quelques jours plus tard, il constate que le document, qu’on lui demande de valider, a été raturé et est assorti d’un devis de remplacement de la fenêtre, avec volet et ventilation, pour 1 452,13 €. En réponse à ses demandes d’explications, l’OPAC lui envoie une mise en demeure de payer la facture. Sollicitée, l’UFC-Que Choisir 71 intervient. Finalement, la facture est ramenée à 240 €.