Salle de bains

Retard à la livraison

Publié le : 25/04/2006 

En juillet 2004, M. B., de la Sarthe, signe avec Spimec une commande pour une salle de bains. Les travaux sont fixés pour la première semaine d'octobre. Mais ils ne commenceront qu'en janvier 2005 pour être interrompus sans justification. M. B. vient consulter l'UFC-Que Choisir de la Sarthe, qui lui conseille de porter son litige devant le tribunal d'instance, qui rend une ordonnance d'injonction de terminer les travaux avant le 9 mai. Mais le chantier ne sera terminé que le 21 juin. Un retard qui amènera le tribunal à condamner Spimec à verser à M. B. 750 euros de dommages-intérêts.

Jean-Paul Geai