Un bien mauvais filon

Publié le : 19/08/2020 

Madame S. commande des pièces de monnaie en ligne sur Acheter-or-argent.fr, le 10 mars, pour un montant de 2 537,65 €. Le vendeur lui confirme la prise en compte de son achat. Huit jours plus tard, la cliente s’étonne de ne pas avoir reçu sa marchandise. Le site lui répond qu’il ne pourra pas la lui expédier avant la fin du confinement, sans autre information. Ses demandes d’annulation restant sans effet, la consommatrice contacte l’UFC-Que Choisir de ­Nancy (54). Cette dernière envoie un courrier à la ­société plus de 30 jours après l’achat sur Internet (délai tacite de livraison légal). L’association ­locale réclame la suppression et le remboursement de la commande non honorée. Deux semaines après, Madame S. est enfin indemnisée.

Marie Bourdellès