Cheminées à Ethanol

N'attendons pas que le Père Noel soit passé pour les retirer du marché !

Publié le : 22/12/2008 

Suite à l'avis alarmant de la Commission de sécurité des consommateurs sur la sécurité des cheminées à éthanol, rendu public aujourd'hui, l'UFC-Que Choisir appelle formellement le gouvernement à en interdire la commercialisation tant qu'aucune norme spécifique ne sera édictée.

Les arguments promotionnels des fabricants (habillage esthétique, simplicité d'utilisation, logique de développement durable) qui en font un produit à la mode notamment dans la perspective de Noël, ne sauraient masquer les risques graves pour la sécurité des consommateurs.

En effet, les tests réalisés par la CSC, en partenariat avec l'UFC-Que Choisir révèlent des risques sérieux d'intoxication, de brûlures graves et d'incendie pouvant être occasionnés par l'utilisation des ces foyers, en raison de la nature du combustible, l'éthanol, et de la conception des appareils.

Particulièrement inflammable, pouvant dégager du monoxyde de carbone, l'éthanol de ces cheminées design est une véritable « bombe à retardement ». Il existe ainsi un réel danger si le consommateur rallume un foyer encore chaud (phénomène du retour de flamme) et stocke le carburant à proximité de la cheminée (risque de propagation d'incendie).

Face à ces risques, il est aujourd'hui impératif que les cheminées à éthanol fassent l'objet d'un cadre normatif, notamment quant à leurs conditions de mise sur le marché (dispositif de sécurité, modalités d'installation, informations sur les risques).

Soucieuse de garantir la sécurité des consommateurs, l'UFC-Que Choisir avait demandé début décembre à Luc CHATEL, dans un courrier resté sans réponse, à examiner dans les plus brefs délais l'opportunité de procéder à un retrait et un rappel des foyers à éthanol, voire une suspension de la commercialisation de ces produits, tant qu'ils ne seront pas soumis à une réglementation spécifique garantissant la sécurité des consommateurs.

Aujourd'hui et à deux jours de Noël, le gouvernement et la DGCCRF ne peuvent rester sourds à l'avis explicite de la CSC qui formule les mêmes recommandations.

Déterminée à ce que la sécurité des consommateurs soit immédiatement assurée, l'UFC-Que Choisir exige du gouvernement:

- le rappel des cheminées à éthanol afin que les consommateurs légitimement inquiets pour leur sécurité soient remboursés

- Et, dans l'attente d'une réglementation devant être élaborée au plus vite, l'interdiction de la commercialisation de ces produits.