DCI (dénomination commune internationale)

Le vrai nom du médicament

Publié le : 27/09/2005 

Réunis au sein du Collectif Europe et Médicament, l'Association Mieux Prescrire (AMP) qui publie la revue Prescrire, la Mutualité Française (FNMF) et l'Union Fédérale des Consommateurs (UFC) Que Choisir, lancent la Campagne "DCI (dénomination commune internationale), le vrai nom du médicament".

Consommateurs, organismes complémentaires et professionnels de santé s'unissent pour faire de la DCI un instrument du bon usage du médicament. L'objectif est de favoriser ainsi les changements de comportement des professionnels de santé et des consommateurs. Car, utiliser la DCI :

- Pour tous, c'est aider à ramener chaque médicament à sa juste valeur thérapeutique en s'affranchissant de toute influence promotionnelle.

- Pour les médecins et les pharmaciens, c'est aider à prévenir les effets indésirables des médicaments et les interactions médicamenteuses.

- Pour les consommateurs et les patients, c'est aider à éviter les surdosages en prenant plusieurs fois le même médicament sous des noms commerciaux différents ; Pour ceux qui voyagent à l'étranger, c'est le moyen le plus sûr d'éviter des interruptions de traitement, voire des risques d'erreurs.

Au cours des 12 prochains mois, les partenaires du Collectif Europe et Médicament publieront dans leurs journaux et sur leurs sites respectifs des fiches pratiques illustrant les multiples avantages de la DCI.

Présentation de la Campagne

La Campagne "DCI (dénomination commune internationale), le vrai nom du médicament" est lancée en octobre 2005 par l'Association Mieux Prescrire (AMP) qui publie la revue Prescrire, la Mutualité Française (FNMF) et l'Union Fédérale des Consommateurs (UFC) Que-Choisir, sous l'égide du Collectif Europe et Médicament.

Cette Campagne d'information du public (consommateurs, patients, professionnels de santé) informe des multiples avantages de l'utilisation de la DCI pour un "bon usage du médicament". Concrètement, elle vise à promouvoir l'emploi de la DCI pour favoriser les changements de comportements des prescripteurs, comme des consommateurs.

Des fiches pratiques illustrant les multiples avantages de la DCI seront diffusées régulièrement, notamment sur les médias des différents partenaires de la Campagne (journaux, Internet).

Chaque fiche illustrera une situation d'utilisation du médicament, et l'avantage ou la solution apportée par la DCI.

Ainsi, la fiche n° 1 permet de comprendre ce qu'est la DCI. La fiche n° 2 met en garde contre les risques de surdosage médicamenteux. Toutes les fiches resteront disponibles pendant toute la durée de la campagne (au moins 12 mois).

Les fiches de la Campagne DCI sont libres de diffusion, notamment sur sites internet.

Argumentaire général

La Campagne DCI du Collectif Europe et Médicament se positionne délibérément sur le terrain de la qualité des soins. L'utilisation large de la dénomination commune internationale des médicaments (DCI) comporte de multiples avantages directs pour améliorer l'usage des médicaments : et ceci concerne les consommateurs et les patients, les professionnels de santé, et les gestionnaires des dépenses de santé.

Le vrai nom du médicament

La dénomination commune internationale a été créée dès les années 1950 par l'Organisation mondiale de la santé, devant la multiplication des noms commerciaux, afin d'établir un langage commun dans tous les pays du monde, évitant autant que possible les confusions. Ainsi, l'antalgique dont la DCI est tramadol existe en France sous une dizaine de noms commerciaux différents, et sous une centaine de noms commerciaux différents dans le monde.

Les avantages de la DCI

L'utilisation de la DCI ramène chaque médicament à sa juste valeur thérapeutique en dissociant la valeur attractive que lui confère son nom commercial de sa valeur strictement thérapeutique. Elle rend aux patients et soignants une indépendance d'esprit qui leur permet de penser et agir de manière argumentée, en fonction de la balance bénéfices-risques de chaque médicament et de s'affranchir des influences promotionnelles.

La prescription et la dispensation en DCI sont plus sûres : les médecins et les pharmaciens qui utilisent la DCI sont plus à même de prévenir les effets indésirables des médicaments et les interactions médicamenteuses.

L'utilisation de la DCI permet d'envisager une répartition efficace des tâches entre médecins et pharmaciens. Le médecin peut se concentrer sur la prise en charge des patients, et lorsqu'un traitement médicamenteux existe, sur le choix du médicament qui présente la meilleure balance bénéfices-risques. Le pharmacien peut se consacrer à vérifier l'adéquation des prescriptions, à les expliquer, à compléter l'information des patients. Enfin, quand un générique existe, le pharmacien peut le délivrer à son patient sans créer de confusion liée aux différents noms commerciaux.

Pour les consommateurs et les patients, adopter la DCI pour parler des médicaments, c'est refuser d'utiliser un médicament sans savoir ce qu'il contient. C'est un des éléments importants de l'échange d'informations précises et sûres avec les soignants, et de la participation aux décisions thérapeutiques.

Ainsi, connaître la DCI de ses médicaments est indispensable pour éviter des risques de surdosages en prenant plusieurs fois le même médicament sous des noms commerciaux différents ; parler en DCI est le moyen le plus sûr d'éviter des pertes de temps et des risques d'erreurs lors de séjours à l'étranger.