Télévision Sans Frontières

Les consommateurs sacrifiés sur l'autel de la publicité !

Publié le : 13/12/2006 

Par leur vote à Strasbourg cet après-midi, les députés européens viennent non seulement de mettre fin à l'exception culturelle européenne en matière de publicité, mais surtout de signifier le peu de cas qu'ils font des 3 millions d'enfants européens obèses et des 14 millions en surpoids.

La mesure la plus visible est tout d'abord l'assouplissement général des règles limitant le nombre et la longueur des tunnels publicitaires. Ce cadeau fait aux annonceurs autorisera par exemple une coupure supplémentaire dans un grand nombre d'émissions et de films regardés aussi bien par les adultes que par les enfants.

Mais une autre forme de marketing plus insidieuse est désormais légalisée : c'est le placement de produits au coeur même des oeuvres télévisuelles, technique qui ôte au téléspectateur toute possibilité de se soustraire à la publicité, et ce en violation flagrante du principe de séparation entre contenu éditorial et message publicitaire.

Cette augmentation considérable de l'emprise marketing rend d'autant plus cruciale la protection des jeunes consommateurs, notamment vis-à-vis des publicités pour les aliments déséquilibrés. C'est pourquoi, les ministres européens de la santé viennent de signer la Charte européenne sur la lutte contre l'obésité demandant un encadrement réglementaire contre ces dérives publicitaires.

Reniant ces engagements, les députés européens se sont contentés de recommander la mise en place de codes de bonnes pratiques publicitaires, alors même que ces systèmes ont déjà démontré leur inefficacité dans plusieurs pays européens, dont la France.

Constatant l'incapacité des instances communautaires à défendre sur ce point l'intérêt des consommateurs, Alain BAZOT, Président de l'UFC-Que Choisir, se tourne vers le Gouvernement français pour demander une protection à la hauteur de l'enjeu sanitaire que constitue l'obésité infantile, et lui demande d'interdire au niveau français la diffusion des publicités pour les produits les plus gras et les plus sucrés lors des programmes pour enfants.