Accidents de la vie courante

Vigilance, même en vacances !

Publié le : 17/08/2009 

Synonymes de relâchement, les vacances sont aussi une période particulièrement néfaste en termes d'accidents de la vie courante. Malgré le nombre impressionnant de blessés et de décès, les pouvoirs publics ne semblent pas vouloir prendre ce problème à bras-le-corps. Un appel, ouvert à tous, est lancé sur Internet pour que ces accidents soient déclarés Cause nationale en 2010.

 

Bonne nouvelle, les vacances sont là. La mauvaise nouvelle, c'est qu'avec elles, les accidents de la vie courante vont se multiplier. Par définition, les Accidents de la Vie Courante (AVC) sont ceux qui surviennent au domicile ou dans ses abords immédiats, sur les aires de sports ou de loisirs, à l'exception des accidents de la circulation, du travail, des suicides et des agressions... Ces accidents (chutes, noyades, intoxications, brûlures, etc.), qui touchent plus particulièrement les enfants et les personnes âgées, sont loin d'être anodins : chaque année, on dénombre pas moins de 11 millions d'accidents, occasionnant 4,5 millions de blessés et près de 20 000 décès...

Par des gestes simples, de nombreux accidents pourraient être évités. Dans les États du Nord comme la Suède ou la Norvège, cette problématique a été déclarée Cause nationale, permettant ainsi le développement de campagnes d'information grand public. Les résultats ne se sont pas fait attendre : le nombre de victimes de ces AVC a été divisé par trois. En France, peu de campagnes d'information et de prévention ont été organisées sur ce thème. Celles lancées en 1992 (« Un enfant, on ne peut pas toujours être derrière, alors prenez les devants ! ») et en 1994 (« A la maison, les dangers, apprenons à les éviter ») avaient pourtant porté leurs fruits. Une baisse des décès de 18 % avait été constatée entre 1982 et 1997. Mais, depuis, la tendance s'inverse : le nombre de décès ne décroît plus et stagne autour de 20 000 par an sans que les pouvoirs publics ne s'emparent de cette problématique, comme ils l'ont fait pour la sécurité routière qui a vu le nombre de morts baisser significativement. Exemple emblématique de cette passivité, les pages du site Internet de la Direction générale de la santé relatives aux accidents de la vie courante n'ont pas été réactualisées depuis... 2001 !

Une charte et un appel

Particulièrement attachée à la sécurité des consommateurs, l'UFC-Que Choisir a été la première signataire de la Charte de la prévention des accidents de la vie courante Cette charte ouverte à la signature des associations, des professionnels et des collectivités locales a déjà reçu pas moins de 66 signatures.

Parallèlement, un appel ouvert à tous a été lancé sur Internet pour que les AVC soient déclarés Cause nationale en 2010. L'UFC-Que Choisir invite tous les consommateurs à le signer (1) pour obtenir prochainement de grandes campagnes d'information permettant de s'attaquer à ce fléau. En attendant qu'elles soient mises en oeuvre, nous vous rappelons les conseils de prévention en ligne sur notre site ou sur celui de la Commission de sécurité des consommateurs (www.securiteconso.org). Bonnes vacances à toutes et à tous et, surtout, soyez prudent(e)s !

(1) www.charteaccidentsviecourante.fr/index.php/site/Particuliers