Carte Futureo

Une épargne retraite à la carte

Publié le : 09/11/2010 

En plein débats sur les retraites sort une carte bancaire qui permettrait de se constituer une épargne retraite. Ce concept novateur, qui emprunte les mécanismes du cash-back, nécessite quelques mises en garde.

 

Le concept inauguré cette semaine par Futureo, jeune société dédiée à la promotion et à la distribution de produits financiers, tombe évidemment à pic en cette période marquée par la réforme des retraites. « Les Français prennent de plus en plus tôt conscience du problème du financement de leurs vieux jours et de la nécessité de compléter à titre individuel leurs pensions futures. D’où notre idée de lancer la carte Futureo », résume Marc Baillet, PDG et co-fondateur, avec Jérôme Dillard, de la société éponyme.

L’initiative est a priori séduisante. La carte Futureo est une Mastercard accessible par Internet sur le site de Futureo, moyennant une cotisation annuelle de 45 euros.

Débitée sur le compte courant de son détenteur, cette carte repose sur le principe des programmes de fidélisation : elle permet de profiter d’un système de cash-back dans un certain nombre d’enseignes. « Il s’agit pour l’essentiel de sites de vente en ligne auxquels s’ajoutent de nombreux restaurants, des bistros, une grande épicerie, un magasin de jouets et bientôt une enseigne automobile », précise Marc Baillet. L’importance du cash-back dépend du partenaire (20 % pour les enseignes du Web, 10 % pour les restaurants, 1,5 % pour le distributeur de jouets). Et, dans tous les cas, Futureo abonde un minimum de 0,3 à 0,5 % selon la somme d’achats annuels. « Le paiement se fait au comptant, il est exempt de toute forme de revolving, notre but étant de croiser non pas consommation et crédit, mais consommation et épargne retraite, en favorisant la constitution d’un capital au long cours alimenté par des micro-versements », précise Marc Baillet.

En souscrivant une Mastercard Futureo, le client peut en effet adhérer en même temps au contrat Futureo-Vie. Ce multisupport géré par Generali est ouvert avec un versement minimum de 100 euros. Il est ensuite alimenté au gré des « ristournes » générées par les achats effectués auprès des partenaires du programme Futureo, à raison toujours d’un montant minimum de 100 euros. Attention toutefois : si le contrat en lui-même est exempt de frais sur versements, chaque transfert du compte client Futureo vers le contrat se solde par une ponction de 10 euros, ce qui revient à des frais sur versement de 1 % !

Le client peut également choisir de récupérer son cash-back sous forme de chèque plutôt que de le placer dans le contrat.

Ce montage qui mélange les genres exige, dès lors qu’il y a souscription d’une assurance-vie, de lire avec soin les conditions générales du contrat et de s’informer précisément de ses caractéristiques (niveau de risque, frais, durée, conditions de sortie anticipée, etc.). Mais aussi de sélectionner en toute connaissance de cause les supports de gestion proposés. Le programme Futureo incite à aller sur une gestion profilée à horizon (sécurisée automatiquement au fur et à mesure que l’âge de la retraite approche). Rien ne vous empêche pour autant d’opter pour la simplicité du fonds en euros, garanti et moins chargé en frais de gestion !

Une carte 25 % plus chère

Selon notre enquête sur les tarifs bancaires publiée en octobre dernier (lire l’article), le coût moyen annuel d’une carte bancaire classique est de 36,30 euros, contre 45 euros pour la carte Futureo. Soit une différence de 8,7 euros.

Selon l’abondement proposé par Futureo (de 0,3 à 0,5%), il faudra donc faire de 1 740 à 2 900 euros d’achats par an avec cette carte pour compenser ce surcoût :

- avec 0,3% : 2 900 euros

- avec 0,4% : 2 175 euros

- avec 0,5% : 1 740 euros

Fiche technique de la carte Futureo

Carte Futureo
Promoteur : Société Futureo (accessible par internet)

Partenaires financiers : Aqoba pour la gestion monétique de la carte, Generali pour la gestion du contrat d’assurance-vie

Nature : Montage qui associe une carte de paiement (avec système de cash-back) à une épargne (via l’alimentation d’une assurance-vie)

Montant de cash-back : 1 à 20 % de la dépense selon les enseignes

Nom du contrat d’assurance-vie : Futureo-Vie

Versement minimum : 100 euros

Frais sur versements : 0 % au titre du contrat, mais 10 euros de frais sur chaque transfert de cash-back

Frais de gestion : 0,75 % sur le fonds euros, 0,95 % sur le fonds profilé

Taux servi en 2009 sur le fonds euros Eurossima : 3,95 %

Laurence Delain-David