Climatisation Mercedes

Le constructeur change de gaz

Publié le : 24/10/2015 

Mercedes se plie enfin aux exigences de la Commission européenne en ce qui concerne le gaz réfrigérant pour les circuits de climatisation de certaines de ses voitures. Toutefois, le constructeur ne cède pas totalement : d’ici 2017, il proposera une solution alternative sur deux modèles.

 

Bruxelles contre Mercedes, l’affaire dure depuis deux ans. Le constructeur allemand annonce enfin que « afin de se conformer aux dispositions légales qui entreront en vigueur en 2017, Mercedes-Benz équipera ses véhicules de systèmes de climatisation qui répondent à toutes les exigences de performance et de sécurité ».

Effectivement Mercedes refusait de se plier à la loi européenne qui impose d’utiliser un gaz spécifique dans les circuits de climatisation. Depuis 2013, l’ancien gaz réfrigérant R134a devait être remplacé sur les nouveaux véhicules homologués par un autre plus « propre » : le HFO1234yf. Et, à partir du 1er janvier 2017, tous les systèmes de climatisation devront utiliser ce nouveau fluide ayant moins d’impact sur le réchauffement climatique.

La France avait alors interdit, pendant une courte durée, la commercialisation de certaines Mercedes sur le territoire. Si les véhicules recevront donc – enfin – le fameux gaz HFO1234yf, le constructeur allemand fait de la résistance et ne le généralisera pas sur toute sa gamme. En effet, Mercedes, qui travaillait sur l’utilisation du CO2 comme gaz réfrigérant, prévoit d’en équiper dès 2017 deux de ses modèles à venir : les nouvelles Classe E et Classe S.

Yves Martin