Franche-Comté

800 foyers privés de TNT

Publié le : 19/02/2011 

Plus de 3 mois après le passage au tout-numérique dans leur région, 800 foyers du Haut-Doubs, de la vallée de la Loue et du val de Morteau (Franche-Comté) ne reçoivent toujours pas, ou alors mal, la télévision numérique terrestre.

 

Le passage au tout-numérique ne passe pas partout comme une lettre à la Poste. Après le Cotentin, l’Alsace et la Basse-Normandie, c’est aujourd’hui la Franche-Comté qui subit des couacs à l’allumage. Depuis le passage au tout-numérique de la région, les 16 et 17 novembre 2010, 800 foyers du Haut-Doubs, de la vallée de la Loue et du val de Morteau ne reçoivent pas, ou alors mal, la TNT (télévision numérique terrestre). « Les problèmes sont apparus début décembre. Certains ne reçoivent aucun signal ; pour d’autres, il est brouillé en permanence. Parfois, ce sont les programmes de France Télévision qui ne passent pas », déplore Jean-François Longeot, le maire de la ville d’Ornans. Les premières régions basculées avaient, en quelque sorte, essuyé les plâtres, et les problèmes (réglages d’émetteurs, interférences transfrontalières) avaient été réglés assez rapidement. Cette fois, la situation dure depuis près de 3 mois !

Embrouille sur un pylône à Ornans

Les élus locaux ont bien sûr alerté le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) et France Télé Numérique, le groupement mis en place pour superviser la migration de l’analogique au numérique. D’après nos informations, la situation devrait être réglée le 3 mars pour les habitants autres que ceux d’Ornans : le réglage des émetteurs devrait enrayer les zones de brouillage qui persistaient. Ceux qui, malgré ces ajustements tardifs, ne recevront toujours pas correctement la TNT n’auront d’autre alternative que de passer au satellite (ils pourront bénéficier de l’aide à l’équipement de 250 euros). Pour les habitants d’Ornans, la situation sera plus délicate à dénouer. Le maire s’oppose en effet à ce que le diffuseur technique choisi par les chaînes de télé, Itas Tim, installe un nouveau pylône dans sa ville. Seul son concurrent TDF, qui dispose déjà des installations nécessaires, est en mesure de servir tous les habitants. Une négociation commerciale doit donc s’ouvrir entre les chaînes et TDF. En attendant, les foyers sans télé n’ont qu’à guetter, sans broncher, le programme… des rediffusions.

Camille Gruhier