Grève des médecins Comment consulter

Grève des médecins

Comment consulter

Publié le : 23/12/2014 

Généralistes, spécialistes, urgences hospitalières : plusieurs catégories de médecins sont appelées à la grève pendant les fêtes. Si vous avez un problème de santé en l’absence de votre médecin, appelez le 15.

 

Malgré le report de l’examen de la loi Santé, des syndicats de médecins libéraux ont maintenu leur appel à la grève pendant la période des fêtes. Les médecins seront-ils réellement mobilisés ? Ils n’ont aucune obligation de déclarer à l’avance leurs intentions, nul ne peut dire combien de cabinets seront fermés.

C’est donc au moment de consulter que les patients risquent d’avoir la mauvaise surprise de trouver porte close. Se tourner vers les urgences hospitalières, réflexe courant dans les grandes villes, n’est pas une bonne idée. Elles risquent d’être très encombrées, d’autant qu’elles sont, elles aussi, concernées par un mot d’ordre de grève depuis hier.

Vous pouvez tenter votre chance auprès d’un cabinet voisin, demander au pharmacien s’il connaît un médecin disponible, téléphoner à un centre de santé ou au centre de Protection maternelle et infantile (PMI) le plus proche s’il s’agit d’un enfant. Mais le mieux et le plus rapide, en cas d’absence de votre médecin traitant, est d’appeler le 15. Ce numéro n’est pas réservé aux urgences : le régulateur qui répond est à même, en fonction de vos symptômes ou de ceux de votre enfant, de vous conseiller et, si nécessaire, de vous assister. Soit en vous dirigeant vers les urgences, soit en vous envoyant un véhicule d’aide médicale, soit en vous indiquant un médecin de garde ou une structure type maison médicale de garde. Il se peut même qu’il vous dise simplement d’attendre un peu avant de consulter, le temps de voir comment évolue votre état. Les rhumes, bronchites et gastroentérites, dont l’épidémie arrive à son plus haut, disparaissent en effet spontanément en quelques jours, sans traitement autre que la prise de médicaments contre la fièvre ou la douleur, et une bonne hydratation.

Quoi qu’il arrive, en cas de besoin réel, une réponse doit pouvoir vous être apportée. En partenariat avec les conseils départementaux de l’Ordre des médecins, les Agences régionales de santé (ARS), garantes de l’accès aux soins, recenseront pendant toute la durée du mouvement les tensions et doivent, si nécessaire, renforcer le dispositif de garde, au besoin en réquisitionnant des médecins.

Grève de SOS Médecins du 29 au 31 décembre

Également opposé au projet de loi du gouvernement, l’association SOS Médecins a confirmé son appel à la grève du lundi 29 décembre au mercredi 31 décembre. Dans les régions où elle est présente (essentiellement autour des grandes villes), le standard sera fermé et ne répondra pas aux sollicitations des patients.

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)

asstamane