Immobilier Attention à la société Diffusion Numérique

Immobilier

Attention à la société Diffusion Numérique

Publié le : 20/12/2017 

Diffusion Numérique démarche par téléphone des particuliers qui ont mis un bien en vente sur Internet et leur fait croire qu'elle a des acheteurs. Tarif de la mise en relation, qui n'aboutit jamais : 999 €. À fuir.

 

Repérer des particuliers qui vendent un bien immobilier, les appeler, leur faire croire que des acheteurs potentiels sont à portée de main et leur extorquer une commission exorbitante pour une « mise en relation » qui n'aboutit jamais. À quelques variantes près, l'entourloupe resurgit régulièrement, les lenteurs de l'administration des fraudes permettant à des entrepreneurs peu scrupuleux de prospérer pendant des mois (voire des années, dans le cas de la société Entreparticuliers.com).

Cet automne, c'est Diffusion Numérique qui apparaît sur les forums de Que Choisir. Il ne faut donner suite à ses propositions sous aucun prétexte. Ses tarifs sont ahurissants : 999 € pour un soi-disant contact d'acheteur !

Tout ou presque semble factice, dans cette société. Son adresse prestigieuse, avenue Kléber, dans le XVIe arrondissement de Paris, est une simple domiciliation. Diffusion Numérique a été créée il y a deux ans seulement, affiche zéro salarié et un capital social de 2 000 €, ce qui est très peu. C'est manifestement une coquille vide, qui renvoie sur Internet vers le site Internet Cessions.immo, sur lequel les mentions légales obligatoires sont introuvables. Cessions.immo laisse croire qu'il a une diffusion internationale, avec des pages en onze langues. En dehors des fautes grossières (en anglais et en italien, au moins) ce qui frappe surtout est l'absence totale de fichiers d'acheteurs, quel que soit le pays !

Un dirigeant bien connu des services juridiques de l’UFC-Que Choisir

Le créateur de la société, indique le registre du commerce et des sociétés, est un certain Patrick Rapp, domicilié à Berg-sur-Moselle (57). Il a déjà à son actif au moins deux sociétés éphémères dans l'immobilier, Homes-click et Lilads. Les témoignages qui les concernent, encore disponibles sur Internet, sont à peu près identiques aux mésaventures racontées par les clients de Diffusion Numérique. Patrick Rapp a également créé ces dernières années une société de droit suisse, Home Consult Group Sarl, et une société de droit luxembourgeois, Fast Brevets Booster SA, avec à chaque fois la même associée, Nathalie Barraud, elle aussi domiciliée en Moselle. Bref, tout indique qu'il s'agit d'un duo d'entrepreneurs qui prospecte un marché sans aucun souci de la satisfaction du client, avant de changer de nom ou de secteur, quand les mécontents deviennent trop nombreux. L’UFC-Que Choisir a d’ailleurs déposé plainte pour pratique commerciale trompeuse et tromperie le 24 juin 2016 contre Patrick Rapp et ses sociétés Services directs et Diffusion numérique (éditrices des sites Internet Homes-click et Home-ads).

Si jamais vous avez des raisons de vous plaindre de Diffusion Numérique, il convient de demander un remboursement immédiat des sommes versées et de contacter en parallèle la direction départementale de la protection des populations de Moselle (1), sans vous arrêter à la domiciliation parisienne. Vous pouvez également envoyer un mail au service national des enquêtes de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (2).

Contacté, Patrick Rapp nie en bloc toute malversation ou pratique commerciale trompeuse mais sans donner de détails sur le fonctionnement de Diffusion Numérique. Comment cette société sans salariés procède-t-elle pour trouver des acheteurs potentiels de biens immobiliers ? Mystère !

 

(1) DDPP57 : 4 rue des Remparts, BP 40443, 57008 Metz Cedex 1. Tél. : 03 87 39 75 00. E-mail : [email protected]
(2) DGCCRF : [email protected] Tél. : 01 44 97 31 10.

Erwan Seznec