Immobilier De nouveaux outils pour estimer son bien

Immobilier

De nouveaux outils pour estimer son bien

Publié le : 25/04/2019 

Le ministère de l’Économie et des Finances rend publique aujourd’hui sa base de données immobilières, DVF (Demande de valeur foncière). Elle permet de connaître le prix de tous les biens vendus et de faciliter ainsi l’estimation de son logement.

 

Achat-vente immobilière, mais aussi déclaration de succession, donation, expropriation, contrôle fiscal… de nombreux événements rendent nécessaire l’estimation de la valeur de sa maison ou de son appartement. Cet exercice se trouve facilité par la mise à disposition gratuite, sur le site https://cadastre.data.gouv.fr/dvf (bouton Explorer les données en bas du site), de la base des ventes immobilières de Bercy, DVF (Demande de valeur foncière). Cette base établie par la DGFIP (direction générale des Finances publiques) recense l’ensemble des ventes de biens fonciers bâtis (appartements et maisons) ou non bâtis (parcelles et exploitations) réalisées les cinq dernières années.

Adresse, prix et surface

DVF est utilisée depuis 2011 par les collectivités locales, l’État et certaines structures publiques. Mais une plus large diffusion avait notamment rencontré l’opposition des notaires, qui exploitent leur propre base. La loi Essoc du 10 août 2018 a imposé la libéralisation des données, afin « de concourir à la transparence des marchés fonciers et immobiliers ». En tout, environ 4 millions de transactions (sur l’ensemble de la France hors Alsace-Moselle et Mayotte) sont ainsi disponibles et actualisées tous les 6 mois. Les informations proviennent des actes enregistrés chez les notaires et des données contenues dans le cadastre. Concrètement, DVF permet de consulter les informations concernant le bien, déclarées à l’occasion des mutations immobilières : adresse, prix, surface, nombre de pièces… Il suffit pour cela de renseigner sur la page d’accueil une localité, la période ainsi que le périmètre de recherche. La liste des biens s’affiche, ainsi que les principaux éléments du descriptif.

Visuel-demande-de-valeur-fonciere-sur-Nancy
Capture d'écran d'une demande de valeur foncière sur Nancy (54).

Réalité augmentée

Si la base DVF livre le prix des dernières ventes réalisées dans le quartier choisi, elle ne permet pas d’obtenir une estimation en tant que telle de la valeur de son propre bien. Il ne s’agit en effet que de données brutes, non enrichies et actualisées (les données affichées sont celles des ventes de l’année passée, elles ont environ 9 mois de retard sur le marché actuel). Pour réaliser une simulation personnalisée, il faut se tourner vers les sites d’estimation en ligne. Ces derniers vont d’ailleurs utiliser la base DVF pour affiner leurs évaluations ou proposer d’autres services. C’est le cas par exemple du lancement prochain d’une appli de réalité augmentée pour smartphone par MeilleursAgents. Celle-ci permettra de scanner un bien immobilier et d’accéder facilement aux prix de vente réalisés aux alentours, au cours des cinq dernières années. Toutes ces avancées techniques apportent des facilités mais ne manquent pas de soulever des questions concernant la protection des données privées. Même si le nom du vendeur et celui de l’acheteur ne sont pas indiqués, il devient aisé de déterminer le prix payé par ses nouveaux voisins ayant emménagé il y a un an. Plusieurs sites, notamment MeilleursAgents, apportent des premiers correctifs en proposant notamment aux particuliers qui le souhaitent de déclarer, directement sur le site, leur volonté de retirer les informations relatives à la transaction de leur bien. À suivre…

Élisa Oudin

Ophélie Arnould