Informatique

Alerte aux fausses alertes

Publié le : 11/12/2008 

Pour s'assurer d'un niveau de sécurité optimal sur leur ordinateur, les utilisateurs de Windows doivent procéder systématiquement aux mises à jour proposées par Microsoft. Mais méfiance, certains pirates profitent de l'occasion pour diffuser des logiciels malveillants. C'est le cas ces jours-ci avec un faux message d'alerte.

 

Les pirates informatiques ne sont jamais à court d'idées pour propager leurs virus. Cette fois, c'est en se faisant passer pour Microsoft qu'ils tentent de diffuser un message électronique dont la pièce jointe s'avère être un logiciel malveillant. Ce message, expédié par « Sécurité Microsoft », a pour objet « Avis de sécurité Microsoft (951306) ». Rédigé en français, il invoque la prétendue détection d'une faille de sécurité dans le système de l'utilisateur.

Cette tentative d'incursion n'est pas anodine car la firme de Redmond propose effectivement des correctifs le second mardi (Patch Tuesday) de chaque mois (avant-hier). Mais « Microsoft ne diffuse jamais de correctifs par messagerie », rappelle le SGDN (Secrétariat général de la défense nationale) sur son site Internet dédié à la sécurité informatique (www.securite-informatique.gouv.fr). Ce message est donc à supprimer, comme tous ceux proposant d'installer un correctif ou d'exécuter une pièce jointe !

Mises à jour automatiques

Si Microsoft ne diffuse pas de correctifs par courriel, c'est parce qu'il a trouvé bien plus simple pour inciter les utilisateurs à procéder aux mises à jour de sécurité. Il suffit... de ne rien faire ! Cette opération indispensable peut en effet être gérée par le système d'exploitation de l'ordinateur. Il faut juste vérifier que la fonction est activée. Pour cela, rendez-vous dans le « Centre de sécurité » de Windows, accessible depuis le « Panneau de configuration ». Dans l'onglet « Mises à jour automatiques », cochez « Télécharger automatiquement les mises à jour recommandées pour mon ordinateur et les installer ». Une petite précaution qui peut éviter bien des soucis.

Des correctifs pour quoi faire ?

Il est fréquent que des petites anomalies (« bugs ») apparaissent après qu'un éditeur a commercialisé un logiciel. Pour les corriger, il met à disposition de ses clients des mises à jour, également appelées « correctifs ». L'utilisateur est, dans la majorité des cas, prévenu automatiquement, il lui suffit d'accepter l'installation du patch. Microsoft gère pour sa part les mises à jour de ses propres logiciels (Windows XP, Vista, Internet Explorer, Windows Media Center, etc.) via le « Centre de sécurité » de l'ordinateur. En cas d'anomalie, si les mises à jour automatiques ne sont pas activées, un écusson rouge apparaît dans la barre des tâches (en bas à droite de l'écran) avec le message décrivant le problème et proposant une solution.

Camille Gruhier