Jouets contaminés

Les calculs cyniques de Toys’R’Us

Publié le : 23/03/2015 

Une nouvelle série de tests menés après notre étude sur les composés toxiques auxquels sont exposés les tout-petits montre que Toys’R’Us ne se passe de l’un d’entre eux, le formamide, que si la réglementation l’y oblige. 

 

Image

Chez Toys’R’Us, on n’a pas apprécié les résultats de notre test montrant la présence de formamide dans deux tapis puzzles pour enfants de la marque. Après la publication de notre article, le responsable qualité nous a contactés pour affirmer haut et fort qu’aucun des tapis vendus en France ne pouvait contenir ce composé toxique pour la reproduction. De fait, ce test avait été organisé en collaboration avec nos confrères des associations de consommateurs européennes, et ces tapis avaient été achetés respectivement en Espagne et au Portugal, bien que leurs homologues soient présents également dans l’Hexagone. L’explication du fabricant est plutôt déroutante : lorsqu’ils sont à destination du marché français, où une réglementation limitant la teneur en formamide des tapis puzzles est en vigueur, le fabricant se passe de cet additif (1), quitte à renchérir ses coûts de fabrication. Mais les bébés espagnols, portugais ou encore britanniques ne bénéficient pas de ce régime de faveur. Pas de contrainte réglementaire, pas d’effort du fabricant !

Une attitude bien cynique qui montre que miser sur la bonne volonté et le sens de la responsabilité des industriels relève de la naïveté. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Pour vérifier les dires de Toys’R’Us, nous avons racheté des tapis puzzles dans des magasins français, et sur le site marchand de l’enseigne (site français) et sur Amazon pour livraison en France. Effectivement, les neuf tapis puzzles achetés en magasin sont exempts de formamide. Mais un, commandé sur Internet, en contient une quantité très importante (1 200 ppm alors que la limite réglementaire est à 200 ppm) (2). Il semble y avoir des bugs dans la traçabilité des produits vendus en ligne par Toys’R’Us ! Surtout, nous avons retrouvé ce composé toxique dans deux jeux de construction constitués de blocs en mousse de la même matière que les tapis puzzles (respectivement à hauteur de 600 et 1 400 ppm) achetés en magasins. Explication : la réglementation française ne concerne que les tapis, articles dans lesquels le formamide a été détecté pour la première fois en 2010, le législateur n’a jamais cru bon d’inclure les autres jouets en mousse. Là encore, même si les utilisateurs sont des tout-petits, particulièrement vulnérables aux produits toxiques, Toys’R’Us se contente de respecter la loi a minima. Affligeant ! L’UFC-Que Choisir a décidé de saisir la Direction des fraudes pour que la réglementation soit commune à tous les jouets en mousse et fait pression avec ses homologues européens pour qu’elle soit unifiée sur tout le territoire de l’Union.

(1) Si l’on en croit le fabricant, cette politique concerne aussi la Belgique, où une réglementation a été en vigueur pendant un an, et en Allemagne, pour une raison indéterminée.

(2) ppm = parties par million (ou mg/kg)