Le magicien des prix

Liquidation prononcée

Publié le : 10/05/2009 

Le tribunal de commerce de Marseille vient de prononcer la liquidation judiciaire du site de commerce en ligne Lemagiciendesprix.com. Une décision qui change la donne pour les nombreuses victimes.

 

Lemagiciendesprix n'a pas fait de miracle. Après avoir suspendu l'activité de son site Internet spécialisé dans la vente de produits high-tech et d'électroménager, il y a quelques semaines, la société I-Return vient d'être placée en liquidation judiciaire. Ainsi en a décidé, lundi 4 mai, le tribunal de commerce de Marseille.

Pour les centaines de victimes qui n'ont jamais reçu l'article qu'elles avaient commandé ni obtenu le remboursement des sommes versées, cette décision a son importance. Elles doivent en effet envoyer au liquidateur judiciaire nommé par le tribunal (Maître Michel Astier, 1, rue Roux-de-Brignoles, 13006 Marseille) une déclaration de créance, un courrier précisant le montant du préjudice subi et accompagné des justificatifs nécessaires. Elles seront ajoutées à la liste des créanciers. Mais, autant l'avouer : les chances de récupérer son argent par ce biais sont minimes.

Heureusement, il existe d'autres recours. Si ce n'est déjà fait, tournez-vous vers votre banquier. Des assurances prévoyant le remboursement des sommes versées en cas de faillite d'un commerçant sont associées à certains comptes ou cartes bancaires. Enfin, n'hésitez pas à porter plainte contre cette société auprès de la gendarmerie d'Aubagne, qui centralise les affaires, et à vous porter partie civile. Vu le nombre de plaignants (au moins 400) et les états de fait de l'un des fondateurs du site (qui est également le gérant de Mondialdiscount, un autre site d'e-commerce à problèmes), l'affaire devrait être portée devant un tribunal.

De son côté, l'UFC-Que Choisir a aussi porté plainte contre la société I-Return au nom de l'intérêt des consommateurs. Elle se bat également pour que la protection des cyberconsommateurs soit renforcée en cas de redressement ou de liquidation judiciaire d'un commerçant en ligne. Des mesures concrètes devraient voir le jour dans les mois qui viennent.