Nutri-Score Un fort impact sur la santé

Nutri-Score

Un fort impact sur la santé

Publié le : 23/07/2019 

Utile ou pas le logo nutritionnel ? Une étude apporte un élément de réponse, en chiffrant son impact sur la santé. Le Nutri-Score permettrait d’éviter jusqu’à 8 732 morts par maladies chroniques par an, en incitant les consommateurs à acheter les produits les plus équilibrés parmi l’offre proposée en rayon.

 

Environ 3,4 % de décès par maladies chroniques, soit entre 6 636 et 8 732 morts par an (1) pourraient être évités si le Nutri-Score était apposé sur les emballages des aliments. C’est ce que montre une simulation de l’Équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle (Eren, associant l’Inserm, l’Inra, la Cnam et l’Université Paris 13), publiée dans l’International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity le 9 juillet 2019.

Les autres logos testés sont également « associés à une diminution de la mortalité avec des effets de moindre ampleur », précise un communiqué de l’Eren, avec 2,8 % pour le logo Health Star Rating System, 1,9 % pour le Reference Intake, 1,6 % pour le Multiple Traffic Lights et 1,1 % pour le Sens. Conclusion, l’affichage nutritionnel contribuerait bel et bien à améliorer la qualité nutritionnelle de l’alimentation, réduisant ainsi les pathologies liées à la malbouffe.

Autre bon point pour le Nutri-Score, il est le seul des cinq affichages qui permettrait d’éviter des décès chez les consommateurs les moins réceptifs aux logos. « Le Nutri-Score, avec son format graphique simple serait le logo le plus efficace pour réduire la mortalité par maladies chroniques liées à la nutrition, et en particulier les maladies cardiovasculaires et les cancers », se félicite l’Eren, à l’origine de ce logo.

Diminution des quantités totales d’énergie et d’acides gras saturés

Cette simulation s’appuie sur une étude menée dans un magasin expérimental, où 691 consommateurs ont effectué deux séries d’achats, une première session sans logo nutritionnel, suivie d’une nouvelle session où l’un des cinq logos était apposé sur tous les produits. La qualité nutritionnelle (en calories, lipides, acides gras saturés, sucres, fibres, sel, fruits et légumes) de leurs deux paniers d’achat a été calculée. Les contenus ont vu leurs quantités totales d’énergie, d’acides gras saturés se réduire, en parallèle à une augmentation des fibres. Cette différence a ensuite été extrapolée aux pratiques alimentaires de la cohorte NutriNet-Santé.

Ce bénéfice santé du Nutri-Score sera d’autant plus important que le logo sera connu et affiché sur l’ensemble de l’offre de produits alimentaires. C’est pour cela que l’UFC-Que Choisir a lancé, avec six autres associations de consommateurs européennes, une Initiative citoyenne européenne intitulée « Pro-Nutri-Score », qui demande à la Commission européenne de rendre ce logo obligatoire dans toute l’UE.

(1) Dans le cadre de la structure de population utilisée (données de l’Insee de 2014).

Elsa Casalegno

Contacter l’auteur(e)