Publicité

Le "Made in Boulogne" selon Findus

Publié le : 23/02/2012 

Pour sa dernière campagne d’affichage concernant les bâtonnets de poisson surgelés Croustibat, Findus met en avant ses « engagements », parmi lesquels l’origine « Made in Boulogne-sur-Mer » des poissons. Une interprétation très subjective de la part de la marque.

 

« Le Made in France ? Croustibat, Made in Boulogne et fier de l’être ». C’est avec ce slogan que Findus vante depuis quelques semaines ses bâtonnets de poisson surgelés. Ses affiches montrent des salariés de l’usine boulonnaise en ciré jaune, posant devant une rangée de chalutiers à quai. Précision de la marque : « 100 % de nos poissons panés sont transformés dans notre usine de Boulogne-sur-Mer ».

Transformés ? Oui, et non pêchés. Car contrairement à ce que pourraient laisser croire les visuels de la campagne, les poissons utilisés dans la confection des Croustibat ne sont pas livrés à la criée de Boulogne par des chalutiers immatriculés « BL ». Ils proviennent en réalité de navires-usines évoluant à des centaines de kilomètres du Pas-de-Calais. Et même à des milliers de kilomètres, puisque le groupe Findus achète depuis quelques années ses filets de colin en Alaska ! Le poisson provenait auparavant des zones de pêche des îles Féroé, au nord de l’Écosse, mais la ressource se raréfie. Publicité mensongère ? Formellement, non. Visuels et slogans ont été bien pensés et sont inattaquables. Tout comme il est inattaquable de dire que Boulogne-sur-Mer est reliée à l’Alaska par voie maritime...

Ironie du sort, l’avenir de l’usine et de ses 200 salariés n’a jamais été aussi incertain qu’au moment où Findus l’utilise dans sa communication. Le fabricant des Croustibat est en effet la propriété d’un fond d’investissement britannique, Lion Capital, qui a annoncé fin 2011 son intention de le vendre. Mi-février, le projet a été retardé, mais il peut resurgir à tout moment. Les italiens de Parmira, marque Captain Iglo, sont sur les rangs. En attendant, les millions d’investissement qui avaient été annoncés courant 2011 par Findus au profit de l’usine française sont bien évidemment gelés, et même surgelés. Made in Boulogne.

Publicité Croustibat "Made in Boulogne-sur-Mer"

Erwan Seznec