Tarifs bancaires 2017 Pourquoi tant de hausses !

Tarifs bancaires 2017

Pourquoi tant de hausses !

Publié le : 09/01/2017 

La consultation des grilles établies par les banques pour 2017 montre que les tarifs sont en forte progression. Frais de tenue de compte et cartes de paiement internationales à débit immédiat sont les plus touchés.

 

Le compte courant gratuit est devenu une espèce en voie de disparition en 2017 ! Recherche de marge oblige, les banques ont quasi toutes généralisé cette nouveauté qui consiste à facturer des frais de tenue de compte. Ces frais sont basés uniquement sur le fait que le client dispose d’un compte, sans services supplémentaires. Seuls 18 établissements font de la résistance et ont laissé le compte courant gratuit : les banques en ligne, le Crédit coopératif et quelques Caisses du Crédit agricole. Pour les autres, les frais de tenue de compte frôlent désormais les 20 € par an, soit une hausse moyenne autour de 13 %, selon plusieurs experts.

Ce n’est pas la seule mauvaise surprise de l’actualisation des tarifs bancaires au 1er janvier 2017. Rappelons à ce propos que si la majorité des banques font évoluer leur grille tarifaire en janvier, certaines n’y procèdent qu’au courant de l’année : mars par exemple pour la Société générale ou juillet pour le Crédit mutuel Arkéa et certaines Banques populaires. Si l’on en croit les chiffres publiés par le courtier Meilleurebanque.com, dans leur ensemble, les frais bancaires ont encore augmenté de plus de 1,5 % entre janvier 2016 et janvier 2017, un taux supérieur à celui de l’inflation. Cette progression succède à des années de hausse. Les tarifs bancaires ont par exemple crû de 4,2 % sur les deux dernières années (pour une inflation inférieure à 1 % par an).

Les hausses les plus importantes concernent, outre les frais de tenue de compte, les cartes de paiement internationales à débit immédiat (+ 3 % en moyenne) et les retraits dans les distributeurs d'autres banques (+ 4,5 %). Le prix des cartes de paiement international à débit différé baisse, lui, légèrement (- 1,12 %). Ces deux premiers postes sont les plus inflationnistes depuis de nombreuses années. Ainsi, selon le dernier rapport de l’Observatoire des tarifs bancaires, entre 2009 et 2016, la plus forte augmentation tarifaire concerne les retraits hors réseau : + 26 %. Précisons que les banques exonèrent souvent de ces frais les clients qui ont souscrit un « package bancaire ». Sur la même période, c’est le prix des cartes internationales à débit immédiat qui a le plus progressé (+ 12,58 %), suivi des virements Sepa (au sein de la zone européenne) réalisés en agence (+ 7,89 %)… Sur ce dernier point, on a désormais le plus grand intérêt à réaliser ces opérations sur Internet. Le prix des virements en ligne a en effet fondu : ils sont aujourd’hui quasiment gratuits dans toutes les banques.

Si vous refusez les hausses…

De nombreux clients de banques nous alertent. Suite à l’augmentation des tarifs bancaires, ils ont contacté leur banque pour signifier leur refus des hausses et des nouveaux frais mis en place depuis le 1er janvier. Réponse des banques : le refus des nouveaux tarifs aboutit à la clôture du compte.

Trouvez la banque la moins chère près de chez vous

Grâce à son comparateur de tarifs bancaires, Que Choisir vous aide à comparer et trouver la banque la moins chère près de chez vous et adaptée à vos besoins personnels.

Élisa Oudin