Victimes d’Electromust et d’Electrosigma Il est encore temps de vous faire connaître

Victimes d’Electromust et d’Electrosigma

Il est encore temps de vous faire connaître

Publié le : 10/10/2020 

À partir du 15 octobre 2020, le gérant des anciens sites de e-commerce Electromust, Electrosigma et Vp-discount comparaît devant le tribunal de Paris. Les personnes qui, en 2016, n’ont jamais reçu l’article qu’elles avaient commandé peuvent encore se porter partie civile, à condition de le faire sans attendre.

 

Quatre ans après sa liquidation judiciaire, la société Pemiblanc Merchandising va bientôt refaire parler d’elle, mais cette fois, ce sera devant le tribunal. L’entreprise qui éditait les sites de e-commerce spécialisés dans la vente d’appareils électroménagers Electromust.com, Electrosigma.com et Vp-discount.com, ainsi que son gérant de l’époque, Georgios Konstantaras, comparaîtront à partir du 15 octobre prochain et pendant 4 jours devant le tribunal judiciaire de Paris pour des pratiques commerciales trompeuses commises entre février et août 2016. Ils sont accusés, pendant cette période, de n’avoir pas livré des centaines de produits qui leur avaient été commandés. Notre enquête publiée quelques mois plus tard avait révélé que cette situation était le fruit non seulement d’une succession d’erreurs stratégiques, mais aussi et surtout de la décision délibérée de Georgios Konstantaras de continuer à engranger des commandes en sachant pertinemment que son entreprise était dans l’incapacité de les honorer.

Victimes, signalez-vous !

L’enquête policière, menée à la suite de la liquidation de la société en septembre 2016, a permis de recenser 386 victimes qui, pour la plupart, auraient perdu entre 500 et 700 €, pour un préjudice total de plus de 216 000 €. Parmi les victimes, 150 se sont, pour l’heure, portées parties civiles. Les victimes qui ne sont pas encore déclarées ont encore quelques jours pour le faire. Il leur suffit de faire parvenir au tribunal (Tribunal Judiciaire de Paris, 31e Chambre Correctionnelle – Section 2, Parvis du Tribunal, 75017 Paris) un courrier recommandé avec accusé de réception dans lequel ils détaillent les griefs portés à l’encontre de la société et le montant du préjudice subi. Celui-ci doit être accompagné de tout élément susceptible d’étayer ces accusations (récapitulatif de la commande, messages échangés avec le service client, etc.). N’oubliez pas non plus d’y indiquer le nom de l’affaire (Pemiblanc Merchandising et Konstantaras). La procédure est gratuite, sans avocat et ne nécessite pas de se déplacer au tribunal. Un courrier type est également disponible sur le site Service-Public.fr. N’attendez pas. Votre demande doit parvenir au tribunal avant que le procureur ne procède à ses réquisitions. Celles-ci devraient avoir lieu le dernier jour du procès, soit le 22 octobre.