Retour au Comparatif Additifs alimentaires (329 additifs)

TEST E124 Rouge ponceau 4R, rouge cochenille A

E124 Rouge ponceau 4R, rouge cochenille A

Colorant azoïque

Mis à jour le : 23/10/2018

Galerie photo

Comparer

Pour comparer ces produits, cliquez sur le bouton ci-dessous
comparer Supprimer
toute ma sélection
 

Fonction principale

Colorant 

Notre appréciation

picto-4-rouge.png
AcceptableAcceptable
Tolérable, vigilance pour certaines populationsTolérable, vigilance pour certaines populations
Peu recommandablePeu recommandable
À éviterÀ éviter
Partager par mail
Cette section est réservée aux abonnés du site quechoisir.org

Abonnez-vous !
Et accédez immédiatement à tout le contenu du site QueChoisir.org

Je m’abonne

Déjà abonné au site ?
Identifiez-vous pour afficher tout le contenu du site

Je m’identifie
Sommaire :

Caractéristiques E124  Rouge ponceau 4R, rouge cochenille A

 
Fonction principale

Colorant

Famille

Colorant azoïque

Exemples de produits d'emploi

Certaines charcuteries (chorizo), œufs de poisson, certains spiritueux, confiseries, yaourts, chewing-gum, BRSA, confitures, gelées, marmelade notamment

DJA (valeur en mg/kg pc/jour)

0.7

Autorisé en bio

Non

Allergie possible

Oui

Notre commentaire

Cet additif est concerné par une étude suggérant un lien possible entre la consommation de colorants azoïques, associés au conservateur benzoate de sodium (E211), et l'hyperactivité chez l'enfant. Dans un rapport spécifiquement consacré à cette étude dite de Southampton, l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa) en atténue quelque peu les conclusions. Il n’en reste pas moins que les résultats fournis par cette étude montrent un impact significatif sur des individus spécifiques sensibles aux additifs alimentaires en général ou aux colorants en particulier. Les aliments contenant du E124 doivent mentionner obligatoirement « Peut avoir des effets indésirables sur l'activité et l'attention chez l'enfant ». Quelques cas d'allergies ont pu être rapportés, néanmoins il n'y a pas de conclusion transversale quant au caractère allergène de cette substance. Suite à la réévaluation de cet additif par l'Efsa, les quantités maximales d'emploi dans de nombreux aliments ont été revues à la baisse et la dose journalière admissible (DJA) a également été abaissée. L'usage de ce colorant dans certains aliments a même été interdit. Un dépassement de la DJA, tant pour les adultes que pour les enfants aux niveaux maximaux d'emploi, demeure possible.

 

Partager par mail