Retour au Comparatif Additifs alimentaires (329 additifs)

TEST E250 Nitrite de sodium

E250 Nitrite de sodium

Nitrates/Nitrites

Mis à jour le : 23/10/2018

Galerie photo

Comparer

Pour comparer ces produits, cliquez sur le bouton ci-dessous
comparer Supprimer
toute ma sélection
 

Fonction principale

Conservateur 

Notre appréciation

picto-4-rouge.png
AcceptableAcceptable
Tolérable, vigilance pour certaines populationsTolérable, vigilance pour certaines populations
Peu recommandablePeu recommandable
À éviterÀ éviter
Partager par mail
Cette section est réservée aux abonnés du site quechoisir.org

Abonnez-vous !
Et accédez immédiatement à tout le contenu du site QueChoisir.org

Je m’abonne

Déjà abonné au site ?
Identifiez-vous pour afficher tout le contenu du site

Je m’identifie
Sommaire :

Caractéristiques E250  Nitrite de sodium

 
Fonction principale

Conservateur

Famille

Nitrates/Nitrites

Exemples de produits d'emploi

Viandes transformées non traitées et traitées thermiquement, diverses charcuteries locales traditionnelles (wilthshire bacon, ham, rohschinken, etc.)

DJA (valeur en mg/kg pc/jour)

0,07 (groupée E249 et E250)

Autorisé en bio

Oui (produits à base de viande)

Allergie possible

Non

Notre commentaire

Le nitrite de sodium est un conservateur très employé dans les viandes transformées (charcuteries principalement). Lors de la digestion, les ions nitrites réagissent avec les acides aminés issus des protéines pour former des nitrosamines. Or 4 de ces substances sont classées cancérogènes probables (avec, en particulier, un risque accru supposé de cancer du côlon). Leur usage intentionnel est donc fortement restreint. Les ions nitrites peuvent également réagir avec le fer pour former du fer nitrosylé, lui aussi promoteur du cancer du côlon. L'Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa) indique toutefois que les niveaux d'utilisation autorisés sont censés être suffisamment protecteurs. Une consommation élevée de nitrites augmente enfin la méthémoglobinémie, et une vigilance s'impose en particulier chez les enfants forts consommateurs. Si toutes les sources alimentaires de nitrites sont considérées, la dose journalière admissible (DJA) peut être dépassée pour toutes les catégories de population.

 

Partager par mail