Retour au Comparatif Additifs alimentaires (329 additifs)

TEST E285 Tétraborate de sodium

E285 Tétraborate de sodium

Autres conservateurs

Mis à jour le : 23/10/2018

Galerie photo

Comparer

Pour comparer ces produits, cliquez sur le bouton ci-dessous
comparer Supprimer
toute ma sélection
 

Fonction principale

Conservateur 

Notre appréciation

picto-4-rouge.png
AcceptableAcceptable
Tolérable, vigilance pour certaines populationsTolérable, vigilance pour certaines populations
Peu recommandablePeu recommandable
À éviterÀ éviter
Partager par mail
Cette section est réservée aux abonnés du site quechoisir.org

Abonnez-vous !
Et accédez immédiatement à tout le contenu du site QueChoisir.org

Je m’abonne

Déjà abonné au site ?
Identifiez-vous pour afficher tout le contenu du site

Je m’identifie
Sommaire :

Caractéristiques E285  Tétraborate de sodium

 
Fonction principale

Conservateur

Famille

Autres conservateurs

Exemples de produits d'emploi

Caviar

DJA (valeur en mg/kg pc/jour)

0,16 (groupée E284 et E285)

Autorisé en bio

Non

Allergie possible

Non

Notre commentaire

Le tétraborate de sodium est un sel de sodium de l'acide borique (E284). Comme ce dernier, il est autorisé en Europe comme conservateur antimicrobien uniquement dans les œufs d'esturgeon (caviar). Les remarques formulées à propos de la toxicité de l’acide borique s’appliquent également au tétraborate de sodium. L'additif est ainsi classé reprotoxique probable en Europe (autrement dit toxique pour la reproduction de catégorie 1B : peut nuire à la fertilité ou au fœtus) et fortement suspecté d’être perturbateur endocrinien. La dose journalière admissible (DJA) a été définie en tenant compte de ces éléments de toxicité. En considérant l'exposition maximale au bore en tant qu'additif alimentaire chez les différentes populations (enfants, adultes, personnes âgées), l'Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa) estime qu’il est peu probable que cette DJA soit dépassée. À noter que certaines études chez l'animal montrent une toxicité pour les reins.

 

Partager par mail