Retour au Comparatif Additifs alimentaires (329 additifs)

TEST E434 Polysorbate 40, Tween 40, Monopalmitate de sorbitane polyoxyéthylène

E434 Polysorbate 40, Tween 40, Monopalmitate de sorbitane polyoxyéthylène

Polysorbates

Mis à jour le : 23/10/2018

Galerie photo

Comparer

Pour comparer ces produits, cliquez sur le bouton ci-dessous
comparer Supprimer
toute ma sélection
 

Fonction principale

Agent de texture 

Notre appréciation

picto-3-orange.png
AcceptableAcceptable
Tolérable, vigilance pour certaines populationsTolérable, vigilance pour certaines populations
Peu recommandablePeu recommandable
À éviterÀ éviter
Partager par mail
Cette section est réservée aux abonnés du site quechoisir.org

Abonnez-vous !
Et accédez immédiatement à tout le contenu du site QueChoisir.org

Je m’abonne

Déjà abonné au site ?
Identifiez-vous pour afficher tout le contenu du site

Je m’identifie
Sommaire :

Caractéristiques E434  Polysorbate 40, Tween 40, Monopalmitate de sorbitane polyoxyéthylène

 
Fonction principale

Agent de texture

Famille

Polysorbates

Exemples de produits d'emploi

Produits laitiers aromatisés, lait de coco, crèmes glacées, compléments alimentaires, chewin-gum, pâtisseries, bouillons et potages, sauces notamment

DJA (valeur en mg/kg pc/jour)

25 (groupée E432 à E436)

Autorisé en bio

Non

Allergie possible

Non

Notre commentaire

Les polysorbates (E432 – E436) sont des additifs de synthèse fabriqués à partir de sorbitol (E420). Il s'agit d'émulsifiants efficaces employés dans les produits laitiers, le lait de coco, les soupes, les sauces et dans les compléments alimentaires. Différentes études, réalisées sur des souris, suggèrent que la consommation de ces additifs pourrait augmenter la perméabilité de la barrière intestinale et favoriser ainsi les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin, une adiposité accrue (syndrome métabolique) et le développement de diabètes. Ces additifs pourraient également perturber l'équilibre de la flore intestinale, favorisant les réactions auto-immunes. L'inflammation intestinale chronique occasionnée par ces émulsifiants pourrait enfin promouvoir l'apparition d'un cancer du côlon.

 

Partager par mail