Retour au Comparatif Additifs alimentaires (329 additifs alimentaires)
E440 Pectine, Pectine amidée -

TEST E440 Pectine, Pectine amidée

Mis à jour le : 03/05/2021

Comparer

Pour comparer ces produits, cliquez sur le bouton ci-dessous
comparer Supprimer
toute ma sélection
 

Fonction principale

Agent de texture 

Notre appréciation

picto-2-jaune.png
AcceptableAcceptable
Tolérable, vigilance pour certaines populationsTolérable, vigilance pour certaines populations
Peu recommandablePeu recommandable
À éviterÀ éviter
Cette section est réservée aux abonnés du site quechoisir.org

Abonnez-vous !
Et accédez immédiatement à tout le contenu du site QueChoisir.org

Je m’abonne

Déjà abonné au site ?
Identifiez-vous pour afficher tout le contenu du site

Je m’identifie

Caractéristiques E440  Pectine, Pectine amidée

 
Fonction principaleAgent de texture
Famille-
Exemples de produits d'emploiTrès nombreuses catégories d'aliments, interdit dans certaines confiseries (risque d'étouffement), autorisé dans certains aliments infantiles seulement
DJA (valeur en mg/kg pc/jour)Non spécifiée
Autorisé en bioOui (produits à base de lait)
Allergie possibleNon
Notre commentaireLa pectine est un polysaccharide constitutif des cellules végétales. La pectine commerciale (notamment celle souvent utilisée pour épaissir les confitures et les gelées) est extraite de marc de pommes desséché ou encore d'écorces séchées de divers fruits. Cet additif est employé comme gélifiant, stabilisant et comme agent d'enrobage. La réévaluation de cet additif par l'Efsa en 2017 conclue que son usage est sûr en population générale. Toutefois, les niveaux d'usage de cet additif dans des aliments diététiques destinés à des fins médicales spéciales pour nourrissons et enfants en bas âge pourrait engendrer un niveau d'exposition trop élevé aux additifs en eux-mêmes et au methanol libéré après ingestion . Ce dernier pourrait présenter un risque pour la santé des nourrissons en lien avec une toxicité oculaire du methanol . L'Efsa demande donc en janvier 2021 à la Commission Européenne de revoir les niveaux d'usage maximum autorisés de l'additif dans les catégories d'aliments concernées.