Retour au Comparatif Additifs alimentaires (329 additifs)

TEST E481 Lactylates de sodium, Stéaroyl-2-lactylate de sodium

E481 Lactylates de sodium, Stéaroyl-2-lactylate de sodium

Esters d'acide stéarique et d'acide lactique

Mis à jour le : 23/10/2018

Galerie photo

Comparer

Pour comparer ces produits, cliquez sur le bouton ci-dessous
comparer Supprimer
toute ma sélection
 

Fonction principale

Agent de texture 

Notre appréciation

picto-3-orange.png
AcceptableAcceptable
Tolérable, vigilance pour certaines populationsTolérable, vigilance pour certaines populations
Peu recommandablePeu recommandable
À éviterÀ éviter
Partager par mail
Cette section est réservée aux abonnés du site quechoisir.org

Abonnez-vous !
Et accédez immédiatement à tout le contenu du site QueChoisir.org

Je m’abonne

Déjà abonné au site ?
Identifiez-vous pour afficher tout le contenu du site

Je m’identifie
Sommaire :

Caractéristiques E481  Lactylates de sodium, Stéaroyl-2-lactylate de sodium

 
Fonction principale

Agent de texture

Famille

Esters d'acide stéarique et d'acide lactique

Exemples de produits d'emploi

Produits laitiers fermentés aromatisés, confiseries, céréales pour petit-déjeuner, pâtisseries, riz à cuisson rapide, alimentation destinée à des fins médicales spéciales, produits de régime, certaines boissons alcoolisées, poudre pour boissons chaudes, snacking à base de céréales notamment

DJA (valeur en mg/kg pc/jour)

22 (groupée E481 et E482)

Autorisé en bio

Non

Allergie possible

Non

Notre commentaire

Cet additif est surtout utilisé dans le secteur de la boulangerie. Il améliore la texture de la mie, le volume du pain ainsi que le temps de conservation. Au sein des poudres pour boissons chaudes, il va favoriser l'humidification et donc la solubilisation. La dose journalière admissible (DJA) peut être dépassée pour certains groupes de population (notamment les enfants). Comme pour les autres émulsifiants, la consommation de cet additif pourrait occasionner une augmentation de la perméabilité de la barrière intestinale et favoriser ainsi les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin, une adiposité accrue (syndrome métabolique) et le développement de diabètes. Cet additif pourrait également perturber l'équilibre de la flore intestinale, engendrant divers problèmes de santé de nature auto-immune. Enfin, l'inflammation intestinale chronique occasionnée pourrait promouvoir l'apparition d'un cancer du côlon.

 

Partager par mail