Retour au Comparatif Additifs alimentaires (329 additifs)

TEST E905 Cire microcristalline, Cire de pétrole, Paraffine synthétique

E905 Cire microcristalline, Cire de pétrole, Paraffine synthétique

Mis à jour le : 23/10/2018

Galerie photo

Comparer

Pour comparer ces produits, cliquez sur le bouton ci-dessous
comparer Supprimer
toute ma sélection
 

Fonction principale

Agent d'enrobage 

Notre appréciation

picto-2-jaune.png
AcceptableAcceptable
Tolérable, vigilance pour certaines populationsTolérable, vigilance pour certaines populations
Peu recommandablePeu recommandable
À éviterÀ éviter
Partager par mail
Cette section est réservée aux abonnés du site quechoisir.org

Abonnez-vous !
Et accédez immédiatement à tout le contenu du site QueChoisir.org

Je m’abonne

Déjà abonné au site ?
Identifiez-vous pour afficher tout le contenu du site

Je m’identifie
Sommaire :

Caractéristiques E905  Cire microcristalline, Cire de pétrole, Paraffine synthétique

 
Fonction principale

Agent d'enrobage

Famille

-

Exemples de produits d'emploi

Agent d'enrobage de certaines confiseries, chewing-gums, décorations comestibles et fourrages ainsi que certains fruits frais entiers(melons, papayes, mangues, avocats et ananas)

DJA (valeur en mg/kg pc/jour)

Données insuffisantes

Autorisé en bio

Non

Allergie possible

Non

Notre commentaire

La cire microcristalline est principalement un agent d'enrobage. Elle est, par exemple, utilisée comme agent de surface de certaines confiseries pour éviter que celles-ci s’agglomèrent. Elle est aussi autorisée sur certains fruits frais entiers (melons, papayes, mangues, avocats et ananas) pour éviter leur dessèchement. Inerte, la cire microcristalline est considérée comme inoffensive. Cependant, la dernière évaluation menée par l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa) sur cet additif (en 2013) indiquait que les données disponibles étaient insuffisantes pour établir une dose journalière admissible (DJA). Il semble par ailleurs que cet additif puisse être une source de contamination des aliments en huiles minérales (dont les Mosh et les Moah). Au vu du niveau actuel d’exposition des consommateurs, l’Efsa estime cependant que son utilisation n’est pas de nature à induire un risque pour leur santé.

 

Partager par mail