Retour au Comparatif Additifs alimentaires (329 additifs)

TEST E952 Acide cyclamique et ses sels de sodium et de calcium

E952 Acide cyclamique et ses sels de sodium et de calcium

Édulcorant intense

Mis à jour le : 23/10/2018

Galerie photo

Comparer

Pour comparer ces produits, cliquez sur le bouton ci-dessous
comparer Supprimer
toute ma sélection
 

Fonction principale

Édulcorant 

Notre appréciation

picto-3-orange.png
AcceptableAcceptable
Tolérable, vigilance pour certaines populationsTolérable, vigilance pour certaines populations
Peu recommandablePeu recommandable
À éviterÀ éviter
Partager par mail
Cette section est réservée aux abonnés du site quechoisir.org

Abonnez-vous !
Et accédez immédiatement à tout le contenu du site QueChoisir.org

Je m’abonne

Déjà abonné au site ?
Identifiez-vous pour afficher tout le contenu du site

Je m’identifie
Sommaire :

Caractéristiques E952  Acide cyclamique et ses sels de sodium et de calcium

 
Fonction principale

Édulcorant

Famille

Édulcorant intense

Exemples de produits d'emploi

Produits laitiers fermentés aromatisés réduits en calories ou sans sucre ajouté, conserves de fruits ou légumes aigre doux, fruits ou légumes en conserves réduits en calories ou sans sucre ajouté, préparations à base de fruits hors compotes sans sucres ajoutés, certaines confiseries réduites en calories ou sans sucre ajouté, produits de boulangerie sans sucre ajouté, édulcorants de table, boissons aromatisées réduites en calories ou sans sucre ajouté, nectars de fruits réduits en calories ou sans sucre ajouté, certaines boissons alcoolisées, certains desserts réduits en calories ou sans sucre ajouté, certains compléments alimentaires, certains aliments destinés à des fins médicales spéciales

DJA (valeur en mg/kg pc/jour)

7

Autorisé en bio

Non

Allergie possible

Non

Notre commentaire

L'acide cyclamique et ses sels sont des édulcorants intenses de synthèse dont le pouvoir sucrant est 30 à 40 fois celui du saccharose. Son emploi est autorisé dans des produits à valeur énergétique réduite ou sans sucres ajoutés. Comme l'aspartame, les cyclamates sont sujets à polémique. Chez certains sujets, une fraction variable du cyclamate absorbé peut être convertie en cyclohexylamine par les bactéries du microbiote intestinal. Or des études menées chez l’animal ont montré que le cyclohexylamine dégradait le tissu testiculaire et le sperme. Cependant, des études menées chez l'homme n'ont pas révélé d'effet nocif sur la fertilité. La Commission européenne a néanmoins réduit la dose journalière admissible (DJA) de cet additif et retiré l'autorisation d'emploi dans plusieurs denrées alimentaires. Par ailleurs, un avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) sur les édulcorants intenses publié en 2015 conclut que les études disponibles ne permettent pas de prouver un quelconque intérêt de ces additifs sur le contrôle du poids ni sur le contrôle de la glycémie chez le sujet diabétique. A minima, il n'y a donc aucun avantage à consommer des édulcorants intenses. Enfin, des études récentes investiguent le lien entre la consommation d'édulcorants intenses et la perturbation de la flore intestinale, engendrant un trouble de la régulation du glucose.

 

Partager par mail