Ascensoriste buté

Publié le : 28/05/2012 

Dans le cadre de la maintenance de l’ascenseur d’une copropriété dans la Loire, l’ascensoriste vérifie les butées d’arrêt de la cabine. Quelques jours après, la cabine d’ascenseur s’arrête avec un décalage de quelques ­centimètres par rapport au niveau de l’étage. L’entreprise revient sur les lieux et décide, par mesure de sécurité, de bloquer la cabine. Les copropriétaires lui font remarquer qu’avant son ­intervention l’ascenseur fonctionnait correctement et que ce dysfonctionnement est peut-être dû à une butée mal fixée. Coïncidence, soutient ­l’ascensoriste, il faut changer le treuil et le câble. Coût : 17 000 €. ­Persuadé d’un mauvais diagnostic, le conseil syndical consulte l’UFC-Que Choisir de la Loire. L’association locale préconise l’intervention d’un expert qui, après sa mission, demande à l’ascensoriste de reconnaître son erreur et de reprendre les travaux qui n’ont pas été faits dans les normes afin de remettre en marche l’ascenseur. Travaux, cette fois, rapidement et correctement exécutés.