Axa minimise les rendements

Publié le : 20/08/2014 

En 1991, Mme D., une résidente de Charente-Maritime, adhère à une assurance retraite mixte, c’est-à-dire capitalisation + garantie décès auprès de l’UAP. Jamais, au cours des années qui suivent, elle ne recevra d’échéancier de la répartition des cotisations et de la valeur de la capitalisation. C’est en 2012, à l’occasion d’une visite à son agence, qui entre-temps était tombée dans le giron d’Axa, qu’elle comprend que le contrat ne correspond pas à ses attentes. En outre, à l’échéance, elle ne récupérera, lui dit-on, que l’équivalent de ses cotisations. En 2013, elle décide de résilier son contrat et fait part de sa déconvenue à l’UFC-Que Choisir de Charente-Maritime, qui lui conseille d’adresser un courrier recommandé avec accusé de réception à l’assureur pour avoir des précisions. Axa lui répond en prétextant de mauvais rendements. L’association locale écrit à son tour, mais Axa campe sur ses positions. Un nouveau courrier est cette fois envoyé au médiateur d’Axa. Ce dernier, après avoir revu les coefficients de revalorisation du placement, estime que les 21 682 € versés par Axa devaient être majorés de 18 000 €. Somme effectivement réglée peu après à Mme D.